Copy
Voir ce mail dans un navigateur

Les Jours, bonjour !

A-t-on vraiment des têtes de pixel? De pioche, oui, nous vous en avions averti sur www.lesjours.fr, mais de pixel? Eh bien, c’est ce que vous allez pouvoir vérifier bientôt puisque ça y est, Les Jours partent à la rencontre de leurs lecteurs et futurs abonnés, à votre rencontre, en vrai, en chair et en os. Nous vous préciserons dès la semaine prochaine les dates, lieux et horaires exacts, mais la première rencontre aura lieu à la mi-mai, à Lyon, dans le cadre des Nuits sonores et du forum European Lab. Oui, Les Jours bruyants aux Nuits Sonores, normal, après tout. Deuxième rencontre, boum, tout de suite après : Les Jours à Sète. Cette fois, c’est dans le cadre du rendez-vous photographique Images singulières que nous déboulons. Là encore, c’est une évidence, tant nous comptons bien faire de la photo l’un des piliers des Jours.

 

Pendant ce temps-là au Remix… Le Remix, c’est l’espace de coworking où nous sommes hébergés jusqu’à la fin du mois en attendant d’emménager ailleurs. Il est ici de tradition de présenter son projet aux autres coworkers afin de recueillir avis, conseils et pistes. Jeudi, c’était le tour des Jours. Ligne éditoriale, idées pour le crowdfunding, besoin d’une «expérience utilisateur innovante», questions sur nos inscrits, sur le prix qu’ils seraient prêts à payer pour de l’info en ligne, sur le sens des rencontres avec nos futurs abonnés, et aussi sur nos obsessions. Beaucoup voudraient qu’on en dise plus, ils aimeraient les visualiser, les toucher, les… Non, mais doucement, un peu de retenue avec nos obsessions (tiens, à la relire, cette phrase nous laisse songeurs).

 

Plus sérieusement, rappelons-le, les obsessions ce sont ces sujets dont on va s’emparer au cœur de l’actu pour les agripper et ne plus les lâcher, afin de redonner de la mémoire à l’information et aller au-delà du temps médiatique. Et, ce, quotidiennement sous différentes formes, en utilisant toutes les ressources du journalisme en ligne, avec une exigence graphique, photographique et de mise en scène. A côté des différents ateliers des Jours – recherche de financements, crowdfunding, rencontres des lecteurs, statuts de la future société, gouvernance, etc. –, nous n’oublions pas notre métier de journalistes (avec des cartes de presse indéchirables). Ainsi tenons-nous chaque jeudi après-midi une réunion consacrée aux obsessions, même si celles d’aujourd’hui ne seront peut-être pas celles qui feront Les Jours, lors du lancement du site. Mais elles germent déjà, et nous les affinerons au fil des débats avec nos lecteurs. Le projet de loi sur le renseignement? Il aurait nourri une obsession sur la circulation des données qui fait partie de celles auxquelles nous réfléchissons, à côté des champs que nous compterons explorer: la politique (en mieux), le FN et son infusion, les territoires oubliés, ou le sens de l’audiovisuel public… Ah et l’Ukraine au fait, que devient-elle ? A-t-elle disparu de la carte maintenant que les médias n’en parlent plus ?

 

Oui, vous le sentez, l’envie d’écrire, l’urgence même, nous titille sérieusement le clavier.

 

A bientôt,

 

L’équipe des Jours

 

PS : si vous avez raté les épisodes précédents aka nos premiers mails, cliquez ici.

 

Facebook
Facebook
Twitter
Twitter
Email
Email


Mise à jour de vos informations

Désabonnement