Copy
Si ce courriel ne s'affiche pas correctement, cliquer ici pour le visualiser dans votre navigateur.
 


CONSEIL CANADIEN

DU RENOUVEAU CHARISMATIQUE


(CCRC)
 

BULLETIN SELON SA PAROLE

septembre 2015

Mot du président

Quelle joie de pouvoir vous envoyer ce premier numéro de SELON SA PAROLE par Internet. Un gros merci pour ce service surtout à Céline Tessier, la secrétaire du Conseil Canadien du Renouveau Charismatique (CCRC) et à Monique Anctil, celle qui fut la Directrice de la revue depuis 2009.
 
C’est important pour nous de pouvoir vous informer sur les projets et activités que vous offre le Renouveau charismatique catholique (RCC) au Canada francophone. Nous n’avons pas de structures d’autorité dans le Renouveau, mais des structures de services. L’autorité appartient aux évêques. Ces derniers, par le Code de droit canonique, rendent tous les fidèles conscients de leurs  obligations.  J'ai le "droit et le devoir de travailler à ce que le message divin du salut atteigne sans cesse davantage tous les hommes de tous les temps et de tout l'univers" (Can. 211). 
Tous les fidèles, selon leurs aptitudes, talents, charismes et expériences, peuvent et doivent aider leurs frères et sœurs humains en leur offrant des services que chacun est libre de recevoir ou non.
 
En 2016, le CCRC offrira des services à ceux qui veulent en profiter en matière de formation, en rassemblements, en efforts qui favorisent l’unité des chrétiens dans la diversité. En 2017, le CCRC offrira aussi des occasions de célébrer le 50e anniversaire du Renouveau charismatique catholique mondial. SELON SA PAROLE par Internet sera une façon importante pour nous de vous tenir au courant non seulement de nos initiatives mais aussi des services offerts par les instances nationales et internationales, par les centres de prière, par les équipes diocésaines et régionales du RCC et par tous les autres groupes et individus. Le CCRC l’enverra à tous les anciens abonnés de SELON SA PAROLE et à tous les participants de nos congrès nationaux, qui ont un courriel, ainsi qu’à chaque personne qui en fait la demande.
 
Bonne lecture. Écrivez-nous.

Un frère en Jésus,
 
Henri Lemay, président du CCRC

 

De nos nouvelles...

Formation sur l'intercession

Les 5 et 6 juin, au Centre de prière l'Alliance de Trois-Rivières, il y a eu une formation sur l'intercession donnée par les membres du Service International du Renouveau Charismatique Catholique (ICCRS). Ce rassemblement a été vécu par plus de quatre cents personnes venant de trente-et-un pays.

Un pèlerinage offert par le CCRC a suivi cette formation. Les pèlerins ont pu se recueillir dans différents lieux et sanctuaires des villes de Québec et de Montréal.



Photos : Responsables et participants à la formation

Rencontre avec Matteo Calisi

Le 4 et 5 août dernier à l’église Ste-Cécile à Québec, nous avons eu le privilège de recevoir M. Matteo Callisi, M. Callisi est le berger d’une communauté nouvelle à Bari en Italie. Il a déjà été membre de l’ICCRS et il fut élu président de la Catholic Fraterny qui regroupe toutes les communautés nouvelles de l’Église catholique. De plus, il fut nommé membre du conseil pontifical des laïcs de 2008 à 2013. Il est impliqué dans l’unité de l’Église depuis l’âge de 17 ans. Il rencontre le pape François régulièrement pour parler d’unité dans la diversité.

Sa visite avait comme objectif de nous sensibiliser au désir nous unir avec nos frères chrétiens (pentecôtiste, protestant, etc.), de faire tomber les barrières puisque nous croyons tous en un même Dieu, Jésus Christ et par le fait même de répondre à cette merveilleuse invitation du St-Père concernant l’unité des chrétiens.

Un des moments le plus fort de cette rencontre a été lorsque M. Callisi nous a livré un vif témoignage des gestes concrets que le Pape François a posés à l’égard des protestants et des pentecôtistes. Nous pouvions percevoir l’humilité et l’amour du St-Père dans ces démarches et cela nous a profondément touchés. Matteo nous a laissé sous le charme d’un magnifique chant intitulé « Abba Père ». Nous avions l’impression qu’il était habité par l’Esprit du Père, puisque nous avons ressenti une grande tendresse. On peut dire que cette rencontre a été une belle préparation pour le congrès inter-églises qui aura lieu à Québec du 16 au 19 juin 2016.

Hélène Brassard, vice-présidente du CCRC


 
Photo : Le cardinal Bergoglio (le pape François)
avec Matteo Calisi

 ÉVÉNEMENTS
À VENIR

Événements organisés par le CCRC

 


 

Retraite pour les prêtres et pasteurs protestants

Pourquoi :
en vue de favoriser l'unité chrétienne dans la diversité

Prédicateurs : 
John Arnott, pasteur protestant de Toronto et Matteo Calisi, laïc catholique, ami du pape François

 :
Centre de prière l'Alliance de Trois-Rivières

Quand :
28 au 30 avril 2016

Détails à venir

 


 

Congrès dans l'unité des chrétiens

 
Un premier rassemblement depuis fort longtemps qui invite les catholiques et les protestants à venir louer le Seigneur ensemble et à célébrer tout ce qui nous unit dans la diversité : les enseignements bibliques, la guérison chrétienne, la présence et la puissance de l'Esprit Saint.

Ainsi nous témoignerons ensemble de ce que Jésus a dit :
« C'est à l'amour que vous avez les uns pour les autres qu'on saura que vous êtes Mes disciples. »
 
Quand :
16 au 19 juin 2016

Où :
ville de Québec


Prédicateurs protestants:
Pasteur Carlos Payant de Paris, France et Pasteur Jean-Luc Trachsel de Suisse.

Prédicateurs catholiques:
Le cardinal Gérald Cyprien Lacroix, archevêque de Québec et Mary Healy, théologienne américaine impliquée dans le dialogue avec les protestants pour le Vatican.

Détails à venir.
 


 

À l'occasion du 50e anniversaire mondial du Renouveau charismatique catholique :  

le CCRC tiendra un congrès national dans la ville de Montréal en août 2017
 
● le CCRC animera un pèlerinage à Rome pour rencontrer le Pape François pour la Pentecôte 2017 (fin mai au début juin) avec une extension possible soit à Medjugorje ou en Terre sainte.
 
Détails à venir.

 

 

École de guérison avec Henri Lemay, président du CCRC et son équipe. 

Il est fondateur et enseignant à la FORMATION EN GUÉRISON CHRÉTIENNE depuis 2002.

Consulter l'horaire des formations

 



 


Quoi de neuf...

 

Sous le soleil de nos diocèses

Visitez cette section pour être informé des activités du Renouveau charismatique catholique francophone des différents diocèses du Canada. Cliquez ici pour voir l'agenda de nos activités.

Le Renouveau dans l'Esprit,
 
une grâce d'évangélisaton

 

Le Renouveau dans l’Esprit est un souffle de Pentecôte qui nous fait découvrir l’urgence, la nécessité et la joie de l’annonce de l’Évangile. Il est donné à l’Église en vue de la nouvelle évangélisation à laquelle nous sommes appelés dans un monde qui en a tant besoin.

L’annonce de la Bonne Nouvelle suppose une conversion personnelle car elle ne sera féconde que si elle repose sur le témoignage d’une vie renouvelée par la vérité de l’Évangile qui, progressivement, imprègne nos façons de voir, de penser et d’agir.

Nos assemblées sont-elles des lieux où la Parole s’incarne dans le cœur et la vie? Sont-elles d’authentiques «cénacles» où se préparent des témoins, des prophètes et des évangélisateurs remplis d’une joyeuse espérance?
 
Renouvelés par le feu de l’Esprit Saint, nous donnerons le témoignage d’une vie spirituelle profonde capable de communier aux peines et aux labeurs, aux aspirations et aux joies de nos frères et sœurs.

Par la grâce de l’effusion de l’Esprit, nous pouvons affirmer que Jésus est le Seigneur, le Vivant, et il a, encore aujourd’hui, le pouvoir de guérir les malades, de redonner la vue aux aveugles et d’accomplir des guérisons d’ordre physique et spirituelle.
 
Pour ce grand ministère d’évangélisation, nous sommes revêtus de la force de l’Esprit Saint et munis de ses charismes, des plus éclatants aux plus simples, mais tous importants pour bâtir le Royaume. Pour que les charismes éclatent, il nous faut croire en la puissance de l’Esprit à l’œuvre aujourd’hui.

L’évangélisation se fait par la proclamation de la Parole et par les signes et prodiges qui accompagnent la prédication. (Rm 15,18-19) Dans un groupe du Renouveau charismatique, il est important de prier constamment pour que les dons charismatiques se développent et se manifestent dans notre vie et dans celle des personnes évangélisées par nous.

Les charismes des langues, de prophétie, de guérison, d’exhortation, d’enseignement, d’organisation, d’accueil, de service… doivent être exercés de manière à être vus et entendus!  C’est là le témoignage de l’œuvre de l’Esprit Saint aujourd’hui!
 
Une communauté fermée sur elle-même, incapable de s’ouvrir aux besoins du milieu ne peut grandir et s’épanouir; tôt ou tard, elle mourra! L’expérience de Pentecôte porte en elle-même une grâce missionnaire. Il nous faut être inventifs, sous le Souffle de l’Esprit Saint, pour découvrir des formes nouvelles d’évangélisation, si simples soient-elles, en réponse aux besoins reconnus ou exprimés.

« Une assemblée de prière centrée sur la louange, avec un bon ministère des charismes, une bonne prédication de la Parole de Dieu et une prière d’intercession reste le moyen d’évangélisation le plus efficace », nous dit Sœur Nancy Kellar. 
 
En parlant de l’évangélisation, Charles Whitehead disait : « Nous entendons beaucoup parler aujourd’hui d’évangélisation exercée « avec puissance », mais peut-être devons-nous insister sur une évangélisation puissante manifestée dans la faiblesse ». N’est-ce pas à cette forme d’évangélisation que sont appelés les simples et les petits, remplis de l’Esprit Saint?
 
Puisse l’Esprit de Jésus Ressuscité nous conduire sur le chemin de la mission pour que nous portions bien vivante la flamme de la Pentecôte. Que cette flamme continue à embraser le cœur d’un grand nombre de femmes et d’hommes de notre temps comme elle nous a enflammés et transformés pour qu’ensemble nous puissions nous écrier : Nous t’accueillons, Jésus Christ, unique Seigneur et Sauveur de nos vies!
 
Monique Anctil, r.s.r., diocèse de Rimouski

 

Je choisis la vie!

Témoignage

 

J’ai connu une enfance paisible jusqu’à mes dix-neuf ans, alors que les épreuves ont commencé pour ma famille. Cancer, maladies génétiques rares (deux au sein de la même famille), accidents, décès, problèmes au travail, ennuis judiciaires, épuisement physique et moral, etc. Chaque fois que l’un de nous disait «cela ne pourrait pas être pire», voilà que nous recevions un autre coup de masse en plein visage.
 
J’ai d’abord cherché des messages d’espoir dans les sciences occultes (voyance et hypnose), illusionnée par leurs promesses d’un avenir meilleur et d’une guérison assurée. Nous avons également eu recours aux services d’un expert en sciences cosmiques qui a analysé la maison familiale et nous a suggéré différents moyens pour éloigner les énergies perturbatrices... Mais les catastrophes se poursuivaient.

En tant que professionnelle de la santé, j’avais confiance que la médecine pourrait solutionner mes malaises physiques (intolérance à l’effort, étourdissements, palpitations). Je souffrais sans le savoir d’une maladie cardiaque rare et difficile à dépister. Lorsque j’ai consulté, on m’a octroyé à tort le diagnostic de dépression et administré une panoplie de médications à doses maximales. Compte tenu des effets secondaires et de l’absence d’un traitement approprié sur le plan cardiaque, je suis devenue incapable de fonctionner en société, inapte aux activités normales de la vie : j’ai sombré dans le sommeil à raison de seize heures par jour et je pensais au suicide dès que j’ouvrais l’œil.
 
Jusqu’à ce que je reçoive l’appel du Seigneur...
 
Un cardiologue a finalement identifié la cause de mes incapacités physiques, j’avais alors vingt-huit ans. Ce diagnostic a mené à la cessation de tout médicament psychiatrique. Certes, je retrouvais ma tête, mais encore fallait-il que je retrouve la confiance en moi et en la vie.

Une amie inquiète m’a téléphoné pour me proposer de rencontrer une religieuse et un prêtre qui sauraient m’aider à éloigner le mal de notre famille. Je n’aurais jamais imaginé que chaque contact avec ces personnes lumineuses allait rebâtir quelque chose en moi. Je sentais enfin l’énergie pour me lever et avancer : c’était l’Esprit Saint.
 
J’ai compris que j’avais le choix tous les jours de retomber dans le sommeil et la souffrance ou de choisir la vie; celle que Dieu voulait pour moi. Ce choix implique de renoncer quotidiennement aux mauvaises tentations, de bloquer toute peur et tout penchant pour le découragement. Je combats la fatigue en choisissant de m’activer. Plus je me pousse dans l’entraînement, le travail et les activités sociales, moins je ressens la maladie et plus je savoure la vie! Mon amie m’a généreusement offert sa bible, j’ai rejoins son groupe de prière, je me nourris le plus souvent possible de la Parole et de l’eucharistie. Il ne faut jamais relâcher la prière.

Un jour, par hasard, je suis tombée sur les paroles suivantes : Le Seigneur dit : «Quitte ton pays, ta parenté et va dans le pays que je te montrerai. Je ferai naitre de toi une grande nation, je te bénirai et je rendrai ton nom célèbre». (Gn 12,2).«Resaisis-toi, malheureuse Jésusalem, lève toi. Maintenant écoute bien, dit le Seigneur : Je vais reprendre de tes mains la coupe remplie de ma colère, celle que tu as dû boire jusqu’à la dernière goutte, la coupe qui donne le vertige. Réveille-toi vite, Jérusalem, retrouve ta vigueur, mets tes plus beaux habits car les étrangers, les impurs, ne mettront plus les pieds chez toi» (Is 51 et 52).                                                                                                


Les grâces ont commencé à pleuvoir sur moi. J’ai reçu une offre d’emploi comme cadre dans un hôpital montréalais, à six heures de route de chez moi. J’ai obtenu le poste. J’ai vendu ma maison en deux jours et trouvé un magnifique condo situé en face de mon travail. Il y a également, derrière l’hôpital, une jolie chapelle où des messes sont célébrées chaque matin. Je consacre actuellement huit à dix heures par jour au travail sans avoir besoin de sieste et ma santé s’est nettement améliorée.

J’ai récemment été admise au doctorat dans une université prestigieuse et je toucherai probablement une importante bourse d’étude à l’automne. Aujourd’hui, je peux aider mon entourage et faire connaître la prière aux personnes en difficulté. Je suis devenue un pilier pour ma famille qui, inspirée par mes succès et mon bonheur, se tourne de plus en plus vers le Seigneur. Les malheurs ont fait place à la paix dans nos maisons. Il a certainement été difficile de m’éloigner de mes proches, mais j’ai rejoins une vie professionnelle passionnante.
 
Je remercie constamment Celui qui a pardonné nos fautes, guéri nos maladies et comblé nos vies de sa miséricorde. Il importe de mentionner, au dénouement de ce témoignage, la bonté, la générosité de toutes les personnes qui ont prié pour moi et qui m’ont permis de renaître dans la foi.
 
Catherine

Copyright © 2015 Conseil canadien du renouveau charismatique, Tous droits réservés.


Lien pour vous désinscrire  

Email Marketing Powered by Mailchimp