Copy


Une rentrée (presque) pas comme les autres
 
 Septembre. Les feuilles roussissent, les soirées en terrasse sombrent dans l’obscurité au deuxième calimucho, le métro se bonde. Ce souffle de la rentrée. Ce moment si particulier où l'excitation de retrouver ses camarades de classe s’affronte à l’appréhension de découvrir ses nouveaux profs et à la torpeur du choix de l’agenda qui nous collera aux basques toute l’année, qui collera même à notre image pendant des années si on se trompe. « Tu te souviens de son classeur Céline Dion en 6ème ?! ». On ne change pas, on met juste les costumes d'autres et voilà...
 
  Nos culottes courtes sont remisées au placard depuis des plombes. À Synaps, la rentrée c’est le chasser-croiser, pire que juillettistes et aoûtiens. Certains hibernent d’autres émergent. Un écran gonflable à replier croise des tournages qui se relancent, des montages à finir, des projections en salles closes prévues ou à prévoir. Malgré les embuches et autres coups d'un destin sulfûreux, on ressort l’écran gonflable une dernière fois au final et on s’organise même une AG pour comprendre où on en est de ce tourbillon.
 
  Paraît que cette rentrée elle est exceptionnelle, extraordinaire, masquée, hors norme parce que le printemps, il a pas été évident. Malgré ça, il faudra affronter la question préférée des personnes qu’on a pas croisé de l’été : « t’as quoi de prévu cette année ? »
Fiction basée sur des faits réels autour d’un cinéma itinérant
  Au fond de son sac, son téléphone se met à vibrer. Autour d’elle, les autres membres de l’équipe continuent de s’activer. Y. et A. déchargent le camion, se demandent où mettre l’écran, s’inquiètent de cette bruine qui ne veut pas cesser. S. décroche le téléphone. Le numéro est inconnu, la voix aussi. « Bonjour, TF1 à l’appareil, on voudrait faire un reportage sur vos aventures ariégeoises. » « un reportage ? Avec une caméra ? » « oui, vous savez, TF1, le JT, tout ça ».
  Zut, ils ont certainement fini de parler de tous les marchés de France et de Navarre, voilà qu’on est dans le viseur du journal de la mi-journée le plus populaire, sûrement coincé entre une immersion dans les bouchons de l’A7 et une enquête sur la croziflette. Il va falloir qu’on nettoie la banquette arrière pour accueillir Jean-Pierre Pernaut (dans notre imaginaire Jean-Pierre Pernaut fait ses reportages lui-même l’après-midi et présente le JT depuis n’importe où devant un fond vert).
  Est-ce qu’un peu plus de 3 semaines ça suffira à Jean-Pierre Pernaut pour faire un reportage saisissant toute la complexité et la beauté du Cinéma Voyageur ? C’est quand même dommage qu’il vienne sur une tournée au format réduit...
  Est-ce que Jean-Pierre Pernaut va aimer notre programmation ? On a quand même un film sur un fait divers et un autre sur les TOCs en plus cette année, ça devrait aller, c’est assez TF1 comme sujets. Faudra juste qu’il soit un peu ouvert sur la forme…
  Est-ce que Jean-Pierre Pernaut va réussir à s’adapter aux lieux où on projette ? Ils nous accueillent trop bien malgré le bordel qu’a été cette année mais je suis pas sûr que Jean-Pierre Pernaut soit habitué des toilettes sèches…
  Est-ce que Jean-Pierre Pernaut aime les créations sonores ? La crise sanitaire nous a poussé à remplacer notre cher chapiteau par des écoutes pour la fin d’après-midi...
  Est-ce que Jean-Pierre Pernaut pourrait nous aider en méca ? Parce qu’on galère cette année. Il sera certainement moins fort que les copines capables de gérer une boite de vitesse qui lâche en 48h depuis un parking pété…
  Est-ce que les projections finissent pas trop tard pour Jean-Pierre Pernaut ? La tombée de la nuit est un peu fraîche et on finit souvent après minuit pour diffuser plusieurs films...
  Est-ce que Jean-Pierre Pernaut joue à la coinche ou à la pétanque ? Parce que là on est 3, c’est relou…
  Est-ce que Jean-Pierre Pernaut est trop fort en manœuvre avec un camion-caravane ?
  Est-ce que Jean-Pierre Pernaut s’entendra bien avec les sérigraphes qui nous accompagnent sur cette tournée ? On a pas prévu de cadre avec le logo de TF1 ou spécial Ciné Voyageur + JT…
  Est-ce que Jean-Pierre Pernaut va se faire un lumbago ? Ça compléterait nos entorses de la cheville et du genou...
  Est-ce que Jean-Pierre Pernaut appréciera notre cuisson de la sardine au PQ ?
 
« Parfait ! J’en parle à ma rédaction et je vous rappelle ! » 
« Je crois qu’il faut que j’en parle au reste du collectif aussi »
À peine rentrés, on regonfle l'écran !

On est de retour sur le festival CinéPalestine pour la traditionnelle soirée plein air sur le parvis de la basilique de Saint-Denis ! L'occasion de se retrouver dans une ville qu'on affectionne particulièrement !

 
▶︎▶︎18h30 - Concert Al Akhareen (trio Osloob, Naïssam Jalal, DJ Jonkaz Lou)
▶︎▶︎ 21h00 -  Projection "Hurdle" de Michael Rowley 
 
Le film révèle une histoire importante et intime qui émerge du cœur et des  actions de la jeunesse palestinienne alors que l'occupation militaire  israélienne des territoires palestiniens a atteint sa 50e année. Cette  nouvelle génération répond à un monde de murs, de points de contrôle et  d'arrestations d'une manière inattendue et inspirante. Les protagonistes  de Hurdle, Sami et Mohammad, commencent à enseigner les pratiques  créatives du parkour et de la photographie, respectivement, aux jeunes  de leurs communautés comme moyen de surmonter les obstacles personnels  et politiques qui se sentent souvent incontournables. Bien que ces  jeunes hommes soient séparés par un mur, ils sont unis pour conduire la  prochaine génération vers la liberté et l'autodétermination à travers  des pratiques créatives.
 
▶︎▶︎ Boissons, stands de solidarité avec la Palestine, ludothèque etc...
▶︎▶︎ Port du masque obligatoire et mesures de protections requises!

 
Assemblée générale de la rentrée
On va pas vous mentir, nous aussi on a eu notre lots de réunions zoom avec son cortège de pixel, de personnes qu'on entend pas et de blagues à la con. Après le confinement et un été très spécial, de gros chantiers nous attendent et impossible de faire l'impasse sur notre  traditionnelle assemblée générale de rentrée qui aura lieu les 16 et 17 septembre - sur une amplitude 10h-18h avec coupure à midi. Ce sera à la Parole Errante, terrasse du haut (local de Précipité pour celles et ceux qui connaissent). Ce sera en extérieur avec gestes barricades et beau temps ! L'occasion de rassembler nos forces et se retrouver autour de quelques papotes passionnantes, et surtout de manger et boire ensemble !  Alors si tu as toujours envie de t'investir dans le "secours populaire du cinéma alternatif", mais surtout si tu as envie de connaitre un peu plus dans le quotidien de Synaps - fait de passionnantes intrigues et de rebondissements ubuesques - soit le/la bienvenu-e.
N'hesites pas à nous faire signe à contact@synaps-audiovisuel.fr pour nous dire si tu viens le mercredi, le jeudi, ou les deux ! C'est surtout pour compter les repas. Allez, bisous !
La Cosmologie du Burger
prépare sa sortie
Après le déconfinement, la Cosmologie est retournée une dernière fois sur le banc de montage pour le final-cut. Merci encore à Carmen pour son précieux travail, la subtilité de son regard et son accueil à Toulouse. Puis la saison estivale a commencé et nous sommes littéralement tous retournés à nos fourneaux, Bruno dans son snack et moi dans ma cantine ambulante. Saison chelou avec beaucoup moins de festivals, à cuisiner avec des masques et à mettre du cellophane autour du barnum. Comme d'habitude, je range les popotes et le camion pour retourner illico aux écrans. La rentrée pour nous ce sera la reprise du montage son avec mon compère Boris qui m'accompagne depuis le début, puis le mixage et l'étalonnage. La sortie du film approche, on la pressent pour la fin de l'année avec évidemment de grandes zones d'ombres sur la marge de manœuvre qu'il va nous rester pour pouvoir diffuser le film. Après les annulations et reports que Le Grand Ordinaire a du essuyer, l'envie de penser la diffusion de nos films autrement reste entière. Affaire à suivre, donc ! 
 
Yassine.
On fait tourner la boutique !
Nous avez été nombreuses et nombreux à passer des commandes lors de la remise en marche de notre boutique DVD. Ça nous fait chaud au coeur, merci ! Le vinyle du Cinéma a encore de beaux jours devant lui.
 
Pour les retardataires, Le Grand Ordinaire et Pas res nos arresta ont rejoint nos sorties DVDs et institutionnels. Camarades bibliothécaires, c'est votre rentrée aussi, alors à vos commandes! Ne passez pas à côté d'une belle occasion de remplir les étagères de vos médiathèques !

Ensemble, faisons trembler Amazon et Netflix en pariant sur la nostalgie du DVD et sur l'amour du timbre léché :
http://synaps-audiovisuel.fr/commande-dvds/
Et Le Grand Ordinaire dans tout ça ?

Bip, bip... biiiiiiip, biiiiiiip.

"Oui bonjour, vous êtes bien sur la messagerie du Grand Ordinaire, le réalisateur il est un peu fatigué pour cause de conséquences du coronavirus et d'annulations en cascades avec son lot de conséquences personnelles. Du coup, il va pas répondre tout de suite mais il fait ce qu'il faut pour retrouver la niaque pour fin 2020-début 2021."

"Une fois l'enregistrement terminé, vous pouvez raccrocher ou passer directement sur la super boutique de Synaps pour acheter le DVD du Grand Ordinaire, ou du livre Barge d'Hélo, ou les deux, ça leur donnera de la force et l'envie de repartir à l'assault du monde".
Des projos ce mois-ci
quand même
Les soubresauts d'une reprise, comme une petite lueur qui annonce la fin d'un long tunnel?
Vous pourrez voir
Emmanuel au milieu du désert dans deux festivals ce mois-ci:
> Les Mains gauches à Marseille le dimanche 20 septembre :

> Nos désirs sont désordres à Lille le samedi 3 octobre (avec plein d'autres films des copains-copines qu'on aime dans le week-end).
On pouvait difficilement faire plus éloignés géographiquement mais dans les deux cas, respect des gestes barrières et absence des réals de rigueur. On remercie les personnes qui continuent à organiser des choses malgré l'incertitude plante.

 
Promis, dans le noir et sous vos masques, personne ne vous verra rougir
Et on continue le copinage avec Barge

On en parlais dans l'encart plus haut et on se permet de vous re-signaler la réédition de Barge. Les 500 premiers exemplaires se sont vendus comme des paquets de pâte en période de pandémie mondiale, voici donc la deuxième fournée, 2000 cette fois.

HK le présente comme ceci : "J'ai écrit Barge à partir du journal tenu pendant mes années de bouffées délirantes, dans lequel j'ai jeté l'allégresse, les aventures, les dessins divinatoires et les slogans approximatifs, l'introspection, les doutes... mon long parcours de Messie-Mais nan"

204 pages, 5 euros, t'attends quoi? commande en ligne ici : http://barge.blog/acheter-barge/
On va se revoir bien plus vite que ce que vous imaginez, oh que si !

Synaps Collectif Audiovisuel
La Parole Errante
9 rue François Debergue
93100 Montreuil
contact (at) synaps-audiovisuel.fr

 
Pour ne plus recevoir notre newsletter,
se désinscrire
Facebook
Website
Vimeo
Twitter






This email was sent to <<Email Address>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Synaps Collectif Audiovisuel · La Parole Errante · 9 rue François Debergue · Montreuil 93100 · France

Email Marketing Powered by Mailchimp