Copy
Centre de ressources documentaires 
Thérèse Barbier
 
Si ce message ne s'affiche pas correctement, cliquez ici

  
 
Bulletin de veille

Troubles spécifiques du langage et des apprentissages
Dyslexie, dysorthographie, dyspraxie, dyscalculie, dysphasie
 
n° 49 - octobre 2019

 
Les informations diffusées dans ce  bulletin ne visent pas l'exhaustivité et ne reflètent pas nécessairement l'opinion de la rédaction de l'INSHEA.
AGENDA
Octobre 2019 - France
13e Journée nationale des Dys  (Rappel)
Une société inclusive pour les Dys ? des droits pour tous !

Accéder à la carte et au calendrier des événements (FFDys)

11 octobre 2019 - 18h00
Coridys
Facebook live ! Pour une Sensibilisation aux troubles DYS en direct ! 

En savoir plus


Pluradys
Les différentes journées organisées par Pluradys

En savoir plus

12 Octobre 2019
Journée Nationale des Dys à Marseille

En savoir plus


Journée des Dys dans le Vaucluse le 12 octobre et présentation du film MaDysférence le 10 Octobre à Vaison-la-Romaine et à Apt.
En savoir plus

 
22 octobre 2019 - Suresnes (92)
Littérature jeunesse et handicap  « pour lire et pour rêver »

Cette journée d'études a pour objectif de mettre en lumière ce qu’il en est de cette question pour les jeunes en situation de handicap. Elle vise à réfléchir à l’accès au livre et au sens de cette littérature, et à promouvoir des pratiques facilitatrices.

En savoir plus

 
14 décembre 2019 - Toulouse (31)
Mieux comprendre et prendre en charge la dyscalculie

Formation organisée par le Centre de Référence des Troubles du Langage et des Apprentissages de l’Hôpital des Enfants du CHU Purpan de Toulouse.
En savoir plus
ACTUALITÉS
Besoins éducatifs particuliers : évolutions réglementaire 2017-2019
Cette note de synthèse dresse un panorama des textes officiels français sur la scolarisation des élèves à besoins éducatifs particuliers publiés entre 2017 et 2019.
Consulter le document
 
Projet RÉVE (RÉalité Virtuelle et Empathie)
Si en faisant vivre aux enseignants pendant un court moment le quotidien scolaire d’un élève porteur de dys grâce à un dispositif de réalité virtuelle immersive, on pouvait développer leur empathie, avoir un impact sur leurs représentations et leur donner envie d’aller en formation ou chercher des ressources pour adapter leur pédagogie ?
En savoir plus

 
CAP ECOLE INCLUSIVE : le tout nouveau site de référence de CANOPE
Ce site a pour but d’accompagner les enseignants et les équipes éducatives dans la scolarisation de tous les élèves. On y trouve des outils d’observation pour cerner les difficultés des élèves, ainsi que des propositions pour adapter l'enseignement à tous.

En savoir plus
 
"Dys" : que se cache-t-il derrière ces trois lettres ?
Émisssion « État de santé » diffusée sur LCP
Regarder l'émission en replay
 
Résoudre les problèmes par la créativité : un potentiel caché chez les enfants ayant des troubles d’apprentissage
... les personnes ayant des troubles d’apprentissage (présumés être liés à des processus neurologiques défaillants dans l’hémisphère gauche du cerveau) utilisent généralement leur hémisphère droit pour traiter l’information...
Lire l'article

Comment les orthophonistes peuvent-ils aider les élèves ayant des troubles d’apprentissage à acquérir des compétences en numératie ?
... Dans quelle mesure le fonctionnement exécutif entrave-t-il l’apprentissage des mathématiques  des élèves ayant des troubles d’apprentissage et que peut faire un orthophoniste pour aider ?...

Lire l'article

Pourquoi est-il si important de mettre l’accent sur le renforcement de la résilience chez les élèves ayant des TA et que pouvons-nous faire pour aider ces élèves à accroître leur résilience ?
... Qui que nous soyons, la capacité de faire face à l’adversité, de surmonter les épreuves et de nous adapter aux situations nouvelles ou difficiles est fondamentale pour notre réussite. Le développement de la résilience chez les élèves ayant des troubles d’apprentissage revêt une importance encore plus grande...
Lire l'article
 
Enseignement individualisé (Dys etc.)
Ressources pour les enseignants
Site Jeux mathématiques à Bruxelles

En savoir plus

 
École d'été en neuroéducation - Montréal juin 2019
Vidéos et comptes rendus des conférences

 
Émission "Être et savoir" - France Culture
Que signifie le recours croissant à l'orthophonie dans les parcours d'apprentissage ?

..si nous assistons à la médicalisation des difficultés scolaires par exemple… et comment s’organise la communication des professionnels avec les enseignants et les parents.
Écouter l'émission en replay

 
NOUVEAUTÉS DU CENTRE DE RESSOURCES DOCUMENTAIRES
SAADA, Elhadi. Du nombre à la numération écrite chez le jeune enfant. Paris : L'Harmattan, 2019.
Dans le cadre des travaux sur l'évaluation des compétences des jeunes enfants, le service de la recherche de Genève a entrepris une recherche qui a porté sur les compétences, les activités langagières et le raisonnement logico-mathématique. Ce travail de recherche porte d'une part sur l'appréciation des acquis en lecture et en écriture des nombres chez le jeune enfant, et d'autre part sur une meilleure compréhension des mécanismes sous-jacents aux acquisitions et au fonctionnement des nombres pour cette population d’âge. La première partie porte sur les théories abordant le rapport entre numération orale et écrite, et entre nombre et chiffre. La deuxième partie est consacrée à la démarche empirique qui a permis la récolte des données. Les troisième et quatrième parties sont consacrées à l'exposé des résultats, aux compétences des enfants dans les domaines investigués. Cette étude a ciblé la concomitance des enseignements des systèmes alphabétique et numérique. Elle met en évidence, chez les enfants, une charge cognitive certaine, se manifestant par les interférences entre lettres et chiffres. Elle montre comment ces deux systèmes se différencient progressivement.
KERN, Sophie. Dir. Le développement du langage chez le jeune enfant : Théorie - Clinique - Pratique. Louvain-la-Neuve : De Boeck Supérieur, 2019.
État des connaissances du développement du langage oral chez le très jeune enfant sous tous ses aspects : développement normal et pathologique, grandes phases du développement, particularités interindividuelles... Sont abordées principalement les théories actuelles sur l’acquisition du langage et les grandes étapes du développement normal : le développement phonétique et phonologique, le développement lexical, le développement morphosyntaxique, le développement pragmatique. Les auteurs livrent également l'état de la science sur les différences interindividuelles dans l’acquisition du langage, les dernières pratiques d'évaluation du langage chez l’enfant plurilingue, le développement pathologique et l'évaluation.
DUSSOURD-DEPARIS, Magali. 1Bébé, 1Livre… une action de prévention en orthophonie. Enfances et psy, septembre 2019, n° 82, p. 12-24.
Dans les missions des orthophonistes, celles de prévention et de lutte contre l’illettrisme apparaissent dans le décret d’actes des orthophonistes n° 2002-721 du 2 mai 2002 à l’article 4. Lorsque ces missions se déroulent sur le terrain, elles reposent sur l’information des parents, des professionnels de l’éducation et de la petite enfance ainsi que des professionnels de la santé. Des formations des professionnels de la santé et des professionnels de l’éducation sont organisées dans toutes les régions par les orthophonistes des syndicats régionaux ou des associations de prévention. Le dépistage des troubles du langage oral et/ou du langage écrit peut être organisé dans des actions ponctuelles. Dans le cadre des actions de prévention primaire, une action déployée depuis une dizaine d’années : 1Bébé, 1Livre mobilise les orthophonistes.

SAMIER, Rémi, JACQUES, Sylvie. Approche cognitive du livre et des nouvelles technologies en orthophonie. Enfances et psy, septembre 2019, n° 82, p. 120-128.
Le livre est un outil intéressant pour développer les fonctions cognitives, le langage et faciliter les apprentissages scolaires. Évaluation, rééducation et compensation des troubles sont les trois usages principaux des nouvelles technologies en orthophonie. Pour la rééducation des fonctions exécutives, les nouvelles technologies offrent un bénéfice limité dans la vie quotidienne. Cependant, elles seraient plus efficaces si elles s’appuyaient sur trois principes : diversité, nouveauté et complexité, à l’instar du livre. Quoi qu’il en soit, les nouvelles technologies sont à valoriser pour la compensation des troubles. La métaphore des « neurones aimants » facilite la compréhension du circuit de la récompense par les enfants et les familles et favorise une gestion raisonnée des écrans.


PARIS, Stéphanie, NOEL, Sophie. L’Arbradys, création de la revue Dys-moi l’actu ! Enfances et psy, septembre 2019, n° 82, p. 120-128.
L'Arbradys, maison d’édition spécialisée dans les troubles Dys. Présentation de la démarche de l'éditeur, des collections proposées et du périodique Dys moi l'actu.
 GUERRA, Amenda, LODENOS, Vincent, BELLOUARD-MASSON, Stéphanie, LE GALL, Didier, HAZIN, Izabel. Les fonctions cognitives chez l'enfant : quels liens avec les apprentissages et comment penser leur évaluation ? Rééducation orthophonique, juin 2019, n° 278, p. 27-48.
L'émergence des fonctions exécutives joue un rôle déterminant dans différentes domaines du développement psychologique. Les stratégies d'examen des FE chez l'enfant représentent une problématique déterminante dans la perspective de mieux appréhender leur mise en place dans le cadre du développement typique et leurs modalités de perturbation en cas de trouble du neurodéveloppement ou de lésion cérébrale acquise précocement. Dans le cas particulier des apprentissages, un fonctionnement exécutif est susceptible de perturber le langage et leurs habiletés mathématiques. L'identification précoce des troubles du contrôle exécutif constitue en enjeu essentiel. Des pistes de réflexion son proposées afin de promouvoir des stratégies d'examen des FE les plus fiables et adaptées à l'univers pédiatrique qui doivent s'inscrire dans une démarche pluridisciplinaire.

GAGNE, Pierre Paul, CAILLE, Virginie, CASTELAIN-LEVEQUE, Sylvie, DOSSINI, Julie. Des outils cognitifs pour apprendre à métacogiter. Rééducation orthophonique, juin 2019, n° 278, p. 101-120.
Aider l'apprenant à mieux organiser ses connaissances, développer des procédures et stratégies, réguler ses émotions, exercer du contrôle sur son comportement et tirer parti de ses erreurs constituent une pratique à privilégier dans un contexte de remédiation cognitive. Après avoir rappelé les aspects théoriques sous-jacents à la métacognition et les préalables neurocognitifs privilégiés deux démarches de médiations cognitives sont proposées Réflecto et MétaAction. Ces deux outils complémentaires permettent de mieux comprendre
« comment on apprend » et pourquoi on se trompe. 
CLAUDON, Philippe, LEONOVA, Tamara, JOURDOIS, Emmanuelle, SPAETER, Élise. Dysphasies et processus psychiques : un constat des complexités scientifiques et clinique. Bulletin de psychologie, mai 2019, n° 561, p. 191-208.
Les connaissances scientifiques et cliniques (neuropsychologiques et psychopathologiques) de la dysphasie chez l’enfant ne permettent pas de considérer les troubles psychologiques dans un modèle intégré des troubles développementaux du langage, et il se maintient une collaboration difficile entre les approches scientifique, diagnostique et clinique. Auprès de quatre cas cliniques d’adolescents dysphasiques est observée l’expression de troubles psychologiques pour décrire le contexte de la dysphasie. Un examen clinique propose une approche intégrée d’outils de mesure externe (échelles spécifiques) et d’observation qualitative (épreuve de Rorschach, entretien clinique). On constate une variation intra-individuelle des traits d’anxiété et une hétérogénéité interindividuelle du fonctionnement psychologique global. On constate que les troubles psychiques de ces jeunes révèlent une forte liaison avec leurs enjeux relationnels actuels. La description des cas cliniques suggère que les troubles psychologiques seraient autant une conséquence qu’une composante du trouble du langage et, surtout, que cette distinction composante/conséquence qui est soutenue par les courants théoriques a peu de sens au plan clinique.
COSTERG, Agnès. Développement de la compétence orthographique : étude des connaissances des frontières lexicales d'élèves sans difficulté à l'écrit et d'élèves dyslexiques du primaire. Thèse doct. : Psychologie : Université de Strasbourg ; Université de Montréal : 2018.
La lecture et l’écriture sont deux activités complexes qui contribuent à la réussite dans toutes les disciplines scolaires. Pour l’apprenti scripteur, et plus particulièrement pour l’élève qui éprouve des difficultés d’apprentissage (notamment l’élève dyslexique), l’apprentissage de l’orthographe représente un réel défi et nécessite souvent des années d’effort. Or, la connaissance du code orthographique constitue le socle sur lequel se construit la compétence orthographique. La reconnaissance et la production de mots écrits impliquent la mise en place d’un noyau de connaissances communes se rapportant aux connaissances orthographiques, c’est-à-dire aux connaissances rattachées aux propriétés phonologiques, morphologiques et visuelles du code orthographique. Ainsi, tout au long du développement de la compétence orthographique, le lecteur-scripteur doit notamment construire des représentations orthographiques de plus en plus stables et mieux définies qui tiennent compte de l’ensemble des propriétés du code orthographique. Des données empiriques récentes indiquent toutefois que les élèves dyslexiques, qui commettent davantage d’erreurs orthographiques de fusion et de segmentation de mots que les élèves sans difficulté à l’écrit, ne semblent pas disposer de représentations orthographiques précises des mots à orthographier, et plus spécifiquement de bonnes représentations du début et de la fin des mots. L’objectif général de cette étude est donc d’expliquer les erreurs orthographiques de frontières lexicales chez les élèves dyslexiques. Comme à notre connaissance, il n’existe pas de norme quant au développement des connaissances des frontières lexicales chez les élèves normo-lecteurs/scripteurs, le premier objectif spécifique est de décrire, de façon transversale et longitudinale, les performances d’élèves normo-lecteurs/scripteurs de la maternelle à la 4e année du primaire à des épreuves évaluant les connaissances des frontières lexicales (étude 1). La mise en place de cette référence développementale a permis de répondre au deuxième objectif spécifique qui est d’évaluer les connaissances des frontières lexicales d’élèves dyslexiques du primaire (étude 2). Pour évaluer les compétences en lecture et en production de mots, une épreuve de lecture de la batterie de tests du K-ABC et une dictée de mots insérés en contexte phrastique ont été proposées. Trois épreuves (décision lexicale, identification lexicale et permutation lexicale), variant en termes de degré de contraintes cognitives, ont été effectuées par tous les participants à l’oral et à l’écrit afin d’évaluer leurs connaissances des frontières lexicales.

Accéder au document

LECLERC, Inès. La compréhension de la métaphore chez l'adolescent dysphasique. Mémoire : Certificat de capacité d'orthophonie, Université Sofia Antipolis : 2013.
« Il tombe des cordes », « il a perdu le nord », « cet enfant est un cochon »… Quotidiennement, nous faisons usage de métaphores comme celles que nous avons citées. Ainsi, de par la fréquence d’utilisation du langage métaphorique, son accès est essentiel dans la vie courante. Dans le cadre de cette recherche, nous nous sommes intéressée à la dysphasie qui est décrite comme un trouble sévère et spécifique de l’acquisition du langage. Constatant les difficultés de maîtrise du langage oral éprouvées par les dysphasiques, nous avons cherché à déterminer si la compréhension d’un langage métaphorique leur est possible. Dans ce travail, nous nous sommes également attachée à mettre en évidence la façon dont ils appréhendent les métaphores.
De façon théorique, nous nous sommes consacrée dans un premier temps, à la description des étapes d’acquisition du langage oral afin de pouvoir ensuite détailler les difficultés propres aux sujets dysphasiques. Enfin, nous avons tenté de délimiter le concept de métaphore. Nous avons donc orienté notre recherche sur la compréhension des métaphores à travers deux épreuves proposées à trente adolescents dysphasiques. L’analyse des résultats obtenus en interprétation met en évidence qu’une part importante d’adolescents se situe au-dessus du seuil de pathologie. Nous remarquons que les métaphores mal interprétées ne sont, en majorité, pas comprises de façon littérale. Nous constatons également que les capacités de compréhension peuvent varier en fonction de la métaphore elle-même ou du type de métaphore présenté.

Accéder au document

 
Lire la lettre de l'INSHEA
Copyright © 2019 Inshea, All rights reserved.

therese.barbier@inshea.fr

unsubscribe from this list    update subscription preferences 

Email Marketing Powered by Mailchimp