Copy
acti - La crème du digital #13
La crème du digital - Dénichés sur Internet, sublimés par l'équipe d'acti.
Partisans au QG d'un candidat à l'élection présidentielle
 

Data vs sondages : qui gagne l'élection ?

La victoire du Brexit en Grande-Bretagne, l’élection de Donald Trump aux Etats-Unis, les victoires de François Fillon puis de Benoît Hamon en France respectivement aux primaires de leur parti ont été autant de surprises que n’avaient pas anticipées les sondages. Mais qui, au contraire, avaient été prédites par des nouveaux acteurs de l’étude de l’opinion comme Filteris, Vigiglobe, PredictMyPresident ou encore l’agence suisse Enigma et même le fonds d’investissement Leonie Hill Capital qui, plutôt que de faire des sondages d’opinion "à la papa", se penchent sur l’analyse de la Big Data et sur l’impact de chaque candidat sur les réseaux sociaux.

Samedi 21 avril, à 24h du premier tour, Filteris anticipait un duel François Fillon – Marine Le Pen pour le deuxième tour de la présidentielle française, dans cet ordre, avec chacun 22% des suffrages. Suivi du duo Jean-Luc Mélenchon à 21% et Emmanuel Macron à 20%.

Dans le même temps, les Instituts de sondages Opinionway, OdoxaDentus Consulting, BVA divergeaient sensiblement avec une unanimité pour le duo de tête : Macron (23%-24%) – Le Pen (21% - 22%) suivis de Fillon (19%-20%) et Mélenchon (18%-19%). Victoire aux points et sans appel des sondages sur ce coup-là.

Alors à qui se fier ?

Si dimanche soir, les sondeurs ont pris leur revanche et n’ont pas manqué de troller les résultats de leurs nouveaux concurrents, dans les faits, l’avenir devrait permettre aux uns et aux autres de rapprocher leurs points de vue, leurs méthodes et leurs analyses. Les sondages pour des photographies instantanées, et la data pour des tendances lourdes et durables. Pour preuve, des instituts de sondage réputés commandent déjà des études à ces nouveaux acteurs de l’opinion pour préciser leurs bons vieux sondages. Alors…

Lire l'analyse complète de notre consultant Raphaël Eulry
Tweetez
Partagez sur Facebook
Extrait d'une conférence au F8 de Facebook
 

Facebook : et si la science-fiction devenait réelle ?

Amen ! La récente messe annuelle de Facebook – F8 pour les intimes – a réuni à San Jose (Californie, USA) les 18 et 19 avril le fleuron des enthousiastes de la tech et des développeurs. Qu'avons-nous retenu de ce grand raout ?

- 1 : Facebook veut mettre en place la première plateforme grand public de réalité augmentée / virtuelle et compte bien jouer le rôle de catalyseur sur ce marché pas encore mature grâce à sa famille d’applications au milliard d’utilisateurs. De ce point de vue, la récente copie des Stories Snapchat n’était que la partie émergée de l’iceberg... Mais au-delà, c'est bien la monétisation de notre attention que vise Facebook. Car notre temps de cerveau disponible vaut cher chez les annonceurs.
 
- 2 : Facebook est en train de mener des recherches permettant d'aboutir à une interface homme-machine directe, sans passer par la médiation d'une souris, d'un joystick, ou d'un pad... Facebook serait-il en train de réaliser ce vieux rêve cyberpunk ?

Au final, une grand messe organisée par Facebook qui avait pour but de casser son image peu flatteuse de copieur de Snapchat, ce dernier étant considéré comme plus innovant et plus motivant pour les ingénieurs et développeurs, cette denrée que s'arrachent les entreprises en Californie. Il faudra attendre encore un peu pour savoir si elle aura converti de nouveaux adeptes.

En savoir plus sur TechCrunch

Tweetez
Partagez sur Facebook
Le win du moment

SiDO17 : Le "bandeau" DREEM  

Le dernier SiDO 2017, le Showroom de l'intelligence des objets, s'est tenu à Lyon début avril. L'édition de la maturité ! Avec l'émergence d'une nouvelle génération de produits "actifs" connectés qui permet de mesurer de la data de plus en plus efficace et crédible. C'est le cas dans le secteur du sommeil connecté. Avec notamment le bandeau Dreem qui, paradoxalement, déclenche des sons maintenant une activité cérébrale rythmée et régulée lors de phases de sommeil profond, permettant de mieux dormir... 😴 

Voir l'article sur rfi.fr
Le fail du moment

SiDO17 : Les bracelets connectés 

Ce sont les objets connectés les plus nombreux et pourtant ! Plusieurs conférences lors du SiDO17 ont attesté que la récupération de données via le poignet était loin d'être performante. La nouvelle génération d'objets connectés sera moins "gadget" et davantage tournée vers la performance. 

Voir l'article sur montre-cardio-gps.fr
Extrait vidéo du jeu SnapSkate de Coca-Cola
 

Coca-Cola fait jouer ses fans sur Snapchat

À l’occasion du lancement du nouveau Coca-Cola Zéro en Allemagne, la marque de soda a innové en capitalisant sur une approche inédite des Stories de Snapchat. Et c’est assez étonnant !
 
Coca-Cola a revisité le jeu Jump’n’Run, qui permet de faire « rider » le skateur allemand Denny Pham, le plus populaire d’entre eux actuellement en Europe. Comment ? C’est à la fois astucieux et très simple. Sur Snapchat, dans une Story, un clic permet de passer d’une séquence à l’autre.

C’est ce processus qui permet de jouer. Coca-Cola a développé une longue Story, composée d’une succession de séquences de 10 secondes permettant de visualiser la progression linéaire du skater qui avance vers un obstacle. Si vous cliquez au bon moment, vous enclenchez directement la séquence suivante qui débute par le saut réussi et l’évitement de l’obstacle.

Si vous cliquez trop tard au contraire, alors, la séquence se termine par une chute : le skater se relève et passe l'obstacle à pied. Le jeu déclenche la séquence suivante : vous reprenez alors votre course.

Allez voir en cliquant sur l'image ci-haut ⤴️ 

Au final, un potentiel de la mécanique Snapchat exploité de manière très ingénieuse par Coca-Cola et son agence de publicité Ogilvy & Mather Berlin. Et de nouveaux champs de créativité qui s'ouvrent ! 
Tweetez
Partagez sur Facebook
Et maintenant ...
Que voulez-vous faire ?
Ecouter la radio dans le temps et l'espace
Tout savoir sur le rachat de C2IS par acti
Twitter
Facebook
LinkedIn
Pourquoi confier le Social Media à son service Com' est une erreur
Entre ici...
acti reprend l'agence lyonnaise C2IS
Comment référencer son site grâce au contenu SEO ?
acti écoute - Louis
Le Web dans la Présidentielle 2017
"La crème du digitale" d'acti : veille et chroniques sur le marketing et l'innovation digitale.
Dénichés sur Internet, sublimés par acti.

Se désabonner