Copy
Si ce message n'apparaît pas correctement, cliquez ici: afficher dans le navigateur

Une raffinerie suisse achète
de l'or extrait par des enfants


Chère lectrice, cher lecteur,
Ils s’appellent Issa, Abdoulaye ou Moussa. Ce sont des mineurs, par leur métier et par leur âge. Au lieu d’aller à l’école, ils risquent leur vie chaque jour dans les mines artisanales d’or du Burkina Faso. Ils descendent dans des conduits peu sécurisés et mal ventilés et manipulent des produits toxiques sans matériel de protection. Comme des dizaines de milliers d’enfants et d’adolescents, ces mineurs travaillent dans des conditions innommables. Le fruit de leur labeur est raffiné en Suisse, plaque tournante du commerce mondial de l’or.
Munis d’une simple corde en chanvre, les mineurs descendent dans des conduits pouvant atteindre jusqu’à 170 mètres de profondeur. © Pep Bonnet/Noor/Keystone, 2015

Notre enquête révèle que l’or «togolais» raffiné en Suisse est issu de mines artisanales du Burkina Faso, où des enfants et des adolescents travaillent au péril de leur vie. Le métal précieux est ensuite acheminé par des contrebandiers jusqu’au Togo, d’où il est importé par une société de négoce genevoise qui le revend à la raffinerie tessinoise Valcambi.

L’origine problématique de cet or montre une fois encore la nécessité d’établir des règles contraignantes afin de prévenir les violations des droits humains par les entreprises. Le secteur de l’or est l’un des plus avancés en matière de mesures volontaires. La raffinerie impliquée se targue par ailleurs d’appliquer les standards «les plus stricts» sur l’ensemble de sa chaîne d’approvisionnement. Pourtant, ces standards ne l’empêchent pas d’acheter cet or illégitime.

Découvrez dans notre vidéo la véritable histoire de l’or «togolais» et les visages des enfants et des adolescents qui l’extraient dans des conditions très dangereuses. Les sociétés suisses ne doivent plus profiter du travail abusif des enfants. Signez notre initiative pour des multinationales responsables!
 
Regardez notre vidéo
Merci de votre engagement!

Pour la Déclaration de Berne,
Floriane Fischer

Déclaration de Berne (DB) | Av. Charles-Dickens 4 | 1006 Lausanne | ladb.ch


        
 

Vous recevez cet e-mail parce que vous nous avez transmis votre adresse gdpr-09677c1649b3755e751ba01110d4a814@forgotten.mailchimp.com.
Nous traitons vos données personnelles de manière confidentielle: protection des données.

Veuillez cliquer ici pour mettre à jour vos données.
Vous ne désirez plus recevoir notre newsletter? Vous pouvez vous désinscrire ici.
Pour nous faire part de vos suggestions ou remarques, écrivez-nous à newsletter@ladb.ch.