Copy
#ACTUEGALITEFH

La newsletter du LABORATOIRE DE L'EGALITE sur l'actualité de l'égalité femmes-hommes
Numéro 3 - 22 mars 2017
# MESSAGE DE CATHERINE LADOUSSE : des emplois pour les femmes dans la technologie

 
 L’urgence de féminiser le secteur de la technologie ne fait plus de doute. On compte aujourd’hui à peine 15% d’étudiantes dans le numérique, en France et en Europe. C’est pourquoi, en pleine campagne présidentielle, les appels se multiplient, comme celui que nous venons de publier avec Claudine Schmuck et Thaima Samman dans Les Echos, soutenus par près de 40 réseaux et associations engagés pour l’égalité et la mixité des métiers, ou les 17 propositions des associations de femmes ingénieures et scientifiques.   

Une prise de conscience forte de l’urgence
Alors que l’industrie high-tech est en pleine croissance, avec des prévisions de création d’un million d’emplois en Europe à court terme, les femmes y restent très minoritaires.  Les efforts conjugués des secteurs public et privé sont le signe d’une prise de conscience forte de l’urgence. Lutter contre la désaffection des femmes pour ces métiers et les difficultés à les retenir est devenu une priorité. Travaillant depuis plus de 20 ans dans l’industrie technologique, c’est devenu pour moi un engagement fort, dans le cadre de mon entreprise, Lenovo, comme dans celui du Cercle InterElles que j’ai co-fondé il y a 16 ans, et qui regroupe aujourd’hui 13 réseaux d’entreprises du secteur scientifique et technique.  
On doit toutefois se réjouir des initiatives concrètes des pouvoirs publics, entreprises, associations et réseaux de femmes et d’hommes qui s’engagent pour une véritable égalité de choix de carrière et de vie entre les femmes et les hommes. Citons notamment la signature du Plan mixité dans le numérique par trois ministères (Education, Droits des femmes et Numérique), la campagne « Sexisme Pas notre Genre » lancée, avec de nombreuses associations, par le Ministère en charge des Droits des femmes; les programmes mixité des entreprises du secteur technologique et scientifique qui rivalisent pour attirer les talents de femmes, comme la campagne digitale de recrutement de femmes, réalisée par Lenovo, ou les solutions concrètes proposées par les réseaux du Cercle InterElles qui vient de tenir son 16ème Colloque annuel sur le thème « Changeons les codes ; de nouvelles voix pour de nouvelles voies de réussite ».

L’impatience et la vigilance sont de règle
Notons aussi l’intérêt croissant pour la question de la place des femmes dans le numérique dans de grands événements comme « VivaTech » qui s’est donné pour objectif d’avoir 40% d’intervenantes dans son édition 2017, ou le « Mobile World Congress » qui a programmé pour la 1ère fois une conférence sur ce sujet.   
Si certains signaux sont au vert, l’impatience et la vigilance sont de règle, car les progrès restent lents. Force est de constater qu’il y a encore beaucoup de verrous à faire sauter avant d’arriver à la mixité et la parité auxquelles aspirent les femmes… et les hommes.  Le rôle de toutes les associations comme le Laboratoire de l’égalité, engagées pour les droits des femmes, est clé. Qu’elles soient remerciées. Si, comme le disait Laurence Rossignol dans son interview au colloque d’InterElles, « être féministe c’est lutter avec optimisme », soyons optimistes ! Continuons à nous mobiliser pour que, dans ce secteur comme partout, les femmes participent à parité avec les hommes à la croissance de la société et décident en toute liberté de leur avenir.

En savoir plus sur le Cercle InterElles 
# PARU DANS LIBÉ : UNE TRIBUNE DU LABO QUI LANCE LE PACTE POUR L’ÉGALITÉ 2017


Membres du Laboratoire de l’égalité, nous constituons un réseau de plus de mille femmes et hommes, de tous bords politiques et de milieux pluriels (recherche, associations, entreprises, fonction publique, médias, partenaires sociaux) engagé.e.s ensemble en faveur de l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes.

Nous voulons que les femmes passent de l’égalité en droit à l’égalité effective. C’est pourquoi nous demandons que ce qui est déjà inscrit dans les lois s’inscrive aussi dans les faits.

Lire la suite

# LE LABO Y ETAIT

Le 8 mars dernier a eu lieu « Mix'idées pour l'égalité » organisé par le syndicat CFDT. Plus de 800 militant.e.s et adhérent.e.s se sont réuni.e.s pour aborder différents sujets, comme la mixité dans les métiers de la petite enfance, la prévention des violences sexistes et sexuelles au travail, ou la parité dans le syndicalisme. A cette occasion, l'équipe du Laboratoire de l’Égalité a fait découvrir l'association aux participant.e.s, à travers ses propositions pour atteindre l'égalité professionnelle.
 

FEMMES ET HOMMES PRÉFÈRENT DES CHEFS/MÂLES
 
Selon l’étude « Randstad Workmonitor » publiée début mars dernier, 67 % des salariés de sexe masculin et 61% des salariées préfèrent être managés par un homme plutôt que par une femme. Ce résultat peut s’interpréter comme le signe de la persistance, en France, des stéréotypes associés aux postes à responsabilité et à leurs attributs – autorité, leadership, charisme… – qui seraient encore considérés comme des qualités plus masculines que féminines. La France se classe plutôt dans la moyenne internationale des 33 pays étudiés et c’est en Suède que l’on retrouve la plus grande proportion d’hommes favorables à l’idée d’être managés par une femme (44 %) tandis que c’est en Inde que les femmes (59 %) sont les plus nombreuses à privilégier une femme manager plutôt qu’un homme.

Plus d’informations 
 

# OBTENIR LE RESPECT EN CHANGEANT SON PRENOM… MIEUX VAUT S'APPELER MARTIN QUE NICOLE
 

Un jour, un collaborateur d’une entreprise américaine envoie un e-mail à un client et reçoit une réponse "très impolie et dédaigneuse"  de sa part. Extrêmement surpris, il remarque qu’à cause du partage de sa boite mail avec une collègue, ces derniers messages avaient tous été signés « Nicole ».
Après avoir signalé au client qu'il avait repris le projet de Nicole, la situation s'est "directement améliorée. Il m'a répondu immédiatement et m'a remercié pour mes suggestions." Et pourtant, explique-t-il, "ma technique et mes conseils étaient toujours les mêmes. La seule différence est que j'avais un nom d'homme". A la suite de cette incident, les deux collègues ont décidé d’échanger leurs prénoms dans les e-mails. Pour le collaborateur « C'était l'enfer, toutes mes suggestions étaient questionnées. Les clients faciles étaient désormais condescendants. Un m'a même demandé si j'étais célibataire". De son côté, Nicole - signant Martin - a "eu la semaine la plus productive de sa carrière".

Lire l'article de RTBF

# « SOIS BELLE ET TAIS-TOI ! » J-1 POUR S’INSCRIRE

Rencontre-débat organisée par le Laboratoire de l'Egalité, le 23 mars 2017 à 18 heures à Paris, sur le thème : « Le sexisme dans le monde du travail et l'univers du cinéma » avec Brigitte GRESY et Brigitte ROLLET, auteures des deux derniers ouvrages de la collection « Égale à égal » éditée en partenariat avec les éditions Belin.
 

 
Inscription ICI
 

« DONNE LE POUVOIR AUX FEMMES SI T’ES UN HOMME »
 

La conseillère principale d’orientation du collège d’Autun a invité les délégué.e.s de classe de 6ème et de 5ème à réfléchir sur les inégalités entre les femmes et les hommes. Objectif de l’opération : faire en sorte qu’au moment de choisir leur orientation, les élèves se sentent libres de choisir la voie à laquelle ils aspirent et de sortir des clichés sexistes qui assignent des professions à un genre. Les élèves ont donc travaillé sur les stéréotypes en créant des affiches, des slogans et des illustrations. « Notre affiche s’intitule « Les jeunes s’engagent contre les stéréotypes fille/garçon », raconte Méline. Nous avons effectué un sondage sur les couleurs rose et bleu attribuées aux deux sexes. Nous avons également travaillé sur ces couleurs à travers la pratique d’un sport comme le football. « Donne le pouvoir aux femmes si tu es un homme » est le slogan sur lequel nous avons réfléchi, poursuit Valentin. Nous voulions montrer que dans la vie courante, les filles font bien d’autres choses que celles qu’on veut bien leur attribuer d’ordinaire. Étienne a lui aussi réfléchi aux codes sociaux. « Notre affiche met en avant l’égalité femmes/hommes. En inversant la couleur des sigles, bleu pour les filles et rose pour les garçons, nous avons souligné la compétence des filles aussi bien dans la pratique du football que dans celle du rugby. »

# ENFIN UNE FEMME AU PROGRAMME DU BAC L !
 

La nouvelle a paru sans bruit au « Bulletin officiel » de l'Education nationale du 16 mars dernier. Parmi les deux livres au programme de littérature du bac 2018 : « La Princesse de Montpensier », de Madame de Lafayette. C'est la première fois, dans l'histoire du baccalauréat, que l'oeuvre d'une femme figure au programme en terminale littéraire. Cette révolution résulte d’une pétition lancée il y a quelques mois par Françoise CAHEN, professeure de lettres du Val-de-Marne, suite à son       constat de l’absence d’ouvrage de femmes aux     programme du bac L. Près de 20.000 signatures ont           été enregistrées !
 

# POMPIERS CHERCHENT POMPIERES 


Le numéro de mars 2017 du magazine « Sapeurs-Pompiers de France » consacre un dossier de six pages à la féminisation des effectifs de sapeurs-pompier.e.s en France. Le reportage explique pourquoi et comment certains Services Départementaux d'Incendie et de Secours (SDIS) se mobilisent sur l'enjeu de la féminisation de leurs effectifs et présente quelques réalisations « paritaires » signées des sapeurs-pompier.e.s de l'Oise.

# SPECTACLE VIVANT ET L'AUDIOVISUEL : OU SONT LES FEMMES ?
 
Depuis 2012, la Société des auteur.e.s et compositeur.e.s dramatiques (SACD) publie une étude sur la présence et le rôle des femmes dans la culture; le cru 2016 de « Où sont les femmes » pointe une fois de plus une sous-représentation des femmes dans le spectacle vivant et l'audiovisuel. Sur les 102 théâtres, orchestres et opéras subventionnés étudiés, la représentation des femmes parmi les artistes programmées demeure préoccupante. Dans le même temps, l'Observatoire de l'égalité entre femmes et hommes dans la culture et la communication montre que 52 % des étudiant.e.s des écoles de l'enseignement supérieur Culture en spectacle vivant sont des étudiantes : difficile de s'abriter derrière l'excuse selon laquelle les femmes s'intéresseraient moins que les hommes à ces métiers-là !
En savoir plus
 

 
# CALENDRIER

                     
24 mars 2017 - 19h30 : La Fondation des Femmes organise un débat, entre associations, réseaux de femmes, et candidats à la présidentielle. Olga Trostiansky, Présidente du Laboratoire de l'Egalité co-animera une table ronde en présence d'Emmanuel Macron.

Pré-inscription ICI 
 

7 avril 2017 : Premier « Forum des Expertes », organisé en partenariat avec France Télévisions, Radio France, France Médias Monde et l’ENA ; alors que seulement 19 % des expert.e.s invité.e.s dans les médias sont des femmes, le site des Expertes propose trois profils d’expertes : Métier, Recherche ou Société civile ; au cours du Forum qui rassemblera le plus de 200 femmes expertes (chercheuses, dirigeantes d’entreprises, responsables d’associations…) : présentation du nouveau site des Expertes, ateliers avec des journalistes, temps de rencontre entre expertes…

Inscriptions ICI

# ANNIVERSAIRES DE LA SEMAINE…


Elles ont joué un rôle important dans leur domaine et sont nées entre un 22 et 28 mars…

  • 22 mars 1730 : Maria Angela Ardinghelli, physicienne, Italie. 
  • 23 mars 1899 : Ilse Bing, photographe, Allemagne.
  • 23 mars 1942 : Ama Ata Aidoo, écrivaine, dramaturge, professeur d'émancipation de la femme et minitre de l'Education, Ghana.
                                                 
  • 24 mars 1980 : Agnes Campbell Macphail, 1ère femme députée, entre 1921 et 1940, Canada.
                                               
  • 25 mars 1921 : Mary Douglas, anthropologue, Grande-Bretagne.
  • 26 mars 1913 : Jacqueline de Romilly, première femme nommée au Collège de France, philosophe, helléniste, membre de l’Académie française, France.                                                                                                                                            
  • 26 mars 1824 : Julie-Victoire Daubié, première femme française ayant obtenu le droit de se présenter au baccalauréat et à l'obtenir, elle est aussi la première licencié (sans "e", orthographe de l'époque) de lettres, France.  
                                                                                                                                                                              
  • 27 mars 1623 : Margaret Cavendish, écrivaine, philosophe, scientifique, auteure d'une des premières œuvres de science-fiction elle est aussi une défenseure des droits des femmes contre le rôle de genre stéréotypé, Grande Bretagne.
                                                   
  • 28 mars 1892 : Elisabeth Adams, zoologiste, embryologiste, Etats-Unis.
 
 
Copyright © 2017 Laboratoire de l'égalité, All rights reserved.
Vous recevez les actualités du Laboratoire de l'égalité. 

Laboratoire de l'égalité
5 rue Thomas Mann
Paris 75013
France

Désinscription ici

 






This email was sent to <<Adresse Mail>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Laboratoire de l'Egalité · 5 rue Thomas Mann · Paris 75013 · France

Email Marketing Powered by Mailchimp