Copy
Honni soit qui mail y pense !
Paraît le 1er et le 3e mardi de chaque mois.

Tous les produits référencés sont sélectionnés de manière indépendante. Si vous utilisez un des liens indiqués, nous pouvons y gagner une commission.

 
Cette newsletter s'affiche mal ? Vous ne voyez pas les images et le magnifique dessin inédit de Didier Couly ? Cliquez ici pour l'afficher dans votre navigateur.
Mardi 20 avril 2021

Au Sud, du nouveau

La question de la censure sur les réseaux sociaux, et plus largement du contrôle du contenu des publications par les plateformes, n'est pas neuve. Des années avant que les gens s'écharpent sur la « déplatformation » de Trump – une époque plus simple où Facebook était synonyme de pokes envoyés entre amis et pas de mort de la démocratie – la dépublication du tableau L'Origine du monde avait déjà fait scandale.

Mais ce qui est en train d'arriver au compte YouTube de Sud Radio est assez original pour être mentionné. Cette radio, comme bien d'autres médias (dont Canard PC, pour ne citer que le plus célèbre), utilise en effet le site de partage de vidéos pour archiver les replays de ses émissions. Émissions qui, dans le cas de Sud Radio, laissent souvent la parole à des invités un peu limites, pour ne pas dire complotistes ou complètement frappadingues qui, ces derniers mois, ont notamment proféré des contre-vérités dangereuses au sujet du Covid. Or, nous apprend Capital, YouTube a décidé de serrer la vis sur les informations médicales erronées, allant jusqu'à publier une charte à ce sujet. Le site a donc adressé un mail à Sud Radio, l'enjoignant à faire preuve de plus de rigueur dans la sélection des invités (en clair, à ne plus donner la parole à des gens qui prétendent par exemple que les vaccins sont plus dangereux que le Covid), sans quoi sa chaîne serait tout bonnement supprimée.

Ce qui est intéressant, au-delà des questions habituelles sur les décisions éditoriales des plateformes, qui concerneraient n'importe quel youtubeur, est que Sud Radio, justement, n'est pas la chaîne d'un anonyme qui se filme dans sa cave, mais un média disposant d'une autorisation d'émettre du CSA. Et le fait qu'une plateforme privée se révèle plus déterminée à sanctionner une radio où l'on peut entendre que « le virus ne tue plus » qu'un organisme dont c'est pourtant la fonction, devrait nous amener à nous demander si, ici comme dans d'autres affaires, les GAFA ne finissent pas par faire le boulot dont ne veut plus s'acquitter la puissance publique. Ou, a minima, nous pousser à inventer un nouveau genre de cyberpunk utopique, avec des mégacorps bienveillantes.

PS : Quoi, vous n'êtes pas au courant ? Mais comment est-ce possible ? Canard PC organise actuellement une campagne Ulule qui vous donne l'occasion de vous préabonner à son nouveau site web et de prendre part à la révolution en cours dans nos publications. Pour en savoir plus et pour participer, c'est ici !


Le Triste Monde Tragique de la Technologie

FranceCulture.fr. Courant mars, la page Facebook de la ville de Bitche (Moselle) a été dépubliée, au grand dam de la responsable communication de la commune, qui avait déjà bien galéré au moment de sa création, puisqu'elle avait été obligée de l'appeler « Ville fortifiée » et ne faire figurer le mot Bitche que dans son nom d'utilisateur. La cause de tous ces problèmes, vous vous en doutez, est comme toujours la pudibonderie maniaque de l'algo de tonton Zucky, choqué par la proximité du nom de cette charmante bourgade mosellane avec le mot anglais « bitch ». Mais, nous fait remarquer Hervé Gardette dans sa chronique, aussi embêtants soient ces petits tracas, n'est-ce pas rassurant de constater que les algorithmes, qu'on prétend tout puissants, sont en fait complètement crétins ?

Twitter.com. Oh tiens, puisqu'on parle d'algorithmes faillibles, vous avez certainement entendu parler de ces IA capables de coloriser de vieilles photos en noir et blanc (ou même des photos récentes d'ailleurs, mais si vous poussez le snobisme jusqu'à prendre des photos noir et blanc pour les faire coloriser ensuite, désolé, je ne vous parle plus). Eh bien, sachez qu'elles font absolument n'importe quoi. Vous me direz qu'on s'en doutait un peu. Mais c'est la nature du n'importe quoi en question qui est intéressante : entraînées sur des photos sépias ou aux couleurs défraîchies, elles donnent du passé une image triste, pleine de gens en habits ternes qui pataugent dans la boue beige.

MarcTeyssier.com. Combien de temps avez vous passé sous le regard d'une webcam, en particulier depuis le début de la pandémie ? C'est la question que Marc Teyssier, et ses potes de l'université de Saarland, veulent que vous vous posiez. Et croyez-moi, vous allez vous la poser une fois que vous aurez vu leur EyeCam, une webcam sortie d'un cauchemar de David Cronenberg qui, non contente de ressembler à s'y méprendre à un œil humain, jette régulièrement des petits coups d'œil à droite à gauche, cligne et fronce le sourcil.

Forbes.com. Saviez-vous que les Spartiates utilisaient des pièces de monnaie en fer, métal qui rouille très vite lorsqu'on l'enterre, pour empêcher la thésaurisation et obliger les gens à dépenser leur argent ? Eh bien moi pas. Enfin, j'ai un doute. J'ai dû entendre ça une fois il y a des années et depuis je raconte cette anecdote dans toutes les soirées, à tel point que je ne sais même plus si c'est vrai, ça se trouve c'était un rêve et je répète la même connerie en boucle depuis vingt ans. Bref, toujours est-il que les Chinois s'apprêtent à lancer leur monnaie numérique et réfléchissent à la doter d'une fonctionnalité « date d'expiration » pour obliger les gens à claquer leurs thunes durant les périodes où l'économie a besoin d'être relancée.
 

Jeu vidéo

Chaque mois en kiosque et par abonnement, et tous les jours sur le site CanardPC.com, retrouvez toute l'actualité du jeu vidéo : tests, previews et dossiers sur l'industrie.
LES BONS PLANS DE LA QUINZAINE, FORMAT XXL

En manque de jeux originaux ? Le Cri du Lapin, la rédaction de Canard PC et Gamesplanet, toujours premiers sur les bonnes recommandations, vous suggèrent ces titres pour gourmets.

Pour fêter l'arrivée du printemps, plutôt que d'ériger un autel au dieu-soleil comme n'importe quel bon païen, les courageux p'tits gars de Gamesplanet ont décidé d'organiser des soldes exceptionnels avec chaque jour (de 10h du matin à 10h du matin le lendemain) une nouvelle sélection de jeux soldés jusqu'à l'os. Je vous encourage à aller voir chaque matin les offres quotidiennes en buvant votre café mais, si vous avez du mal à faire votre choix et que vous ne craignez pas les spoilers, voici tout de même une sélection de jeux pour chaque jour des soldes.

Mardi 20 avril : Age of Empires: Definitive Edition, 8,88 € (-56 %)

Mercredi 21 avril : SUPERHOT VR, 12,99 € (-43 %)

Jeudi 22 avril : Ace Combat 7: Skies Unknown, 12,99 € (-78 %)

Vendredi 23 avril : Kingdom Come: Deliverance, 11,00 € (-63 %)

Samedi 24 avril : A Plague Tale: Innocence, 11,99 € (-73 %)
Actuellement dans Canard PC
Age of Empires IV. Pour les fans de stratégie en temps réel, la sortie d'un nouvel Age of Empires, c'est un peu comme un passage de la comète de Halley, si la comète de Halley, lors de son dernier passage, avait été toute pourrie et coiffée d'un casque de conquistador. Ce quatrième épisode, parti pour être un retour au sources et au deuxième épisode, parviendra-t-il à nous faire oublier l'incident AoE3 ? Il semble bien que oui. (Article rendu gratuit par le vote de nos abonné·e·s) 

Au coin du jeu. Vous en avez peut-être entendu parler, mais nous lançons un Ulule. Oui, une campagne Ulule, qui vous donne la possibilité, jusqu'à la mi-mai, de vous préabonner au nouveau site web de Canard PC (si ça vous intéresse, ça se passe sur Ulule). Ivan Le Fou, dans ce "Coin du jeu", revient en détail sur nos intentions et nos plans concernant la révolution en cours, avec une nouvelle formule du magazine, un nouveau site, des projets plein les manches et des rêves plein les yeux. Et une campagne Ulule, donc.

It Takes Two. It Takes Two est excellent, je le sais sans même y avoir joué. Car ces dernières semaines, à chaque fois que je passais à la rédac pour conserver un semblant de rythme à mes journées confinées, je tombais sur Ellen Replay et Noël Malware, posés dans un coin de la rédac, qui riaient comme des bossus devant It Takes Two, et ne s'arrêtaient que pour prononcer des verdicts sans appel, comme « c'est le meilleur jeu coopératif de tous les temps », « c'est fou, chaque séquence est bourrée d'idées » ou encore « wow, on dirait un Pixar », compliment qui n'a rien d'anodin quand on sait l'amour que Malware voue aux œuvres de ce studio.
 
Mais aussi...

Ouutriders. Semblables en cela à leur Pologne natale, les développeurs de People Can Fly ne restent jamais entiers bien longtemps. Les réussites (Painkiller) succèdent aux gloires en demi-teinte (Bulletstorm) voire en quart de teinte, comme cet Outriders. Au moins, à chaque fois le fusil à pompe est réussi et, je vous le demande mes bien chers frères et sœurs, n'est-ce pas là le plus important dans un FPS ?

What Lives Below. Qui n'a jamais rêvé d'une adaptation en jeu vidéo de Moby Dick, si possible sans les dizaines de pages de digression sur l'anatomie des baleines ? Eh bien c'est ce que vous propose What Lives Below, dans lequel, à bord d'un vraiment très frêle esquif, vous allez chasser le Kraken, le Léviathan, et tout un tas d'autres bêtes qui ont en commun de vivre sous l'eau et d'être beaucoup, mais alors beaucoup plus grosses que la sardine ordinaire (sardina pilchardus).

Endzone. Endzone est un Banished en version post-apo' : promu maire d'un village d'après la catastrophe, on doit assurer le bien-être (ou, au moins, le minimum de mal-être) de ses habitants. Sauf que, nous apprend ackboo, malgré les radiations qui auraient dû les rendre plus stériles qu'un rédacteur au moment de trouver une idée de connerie pour le trente-et-unième numéro d'une newsletter, les habitants de Endzone ne cessent de faire des gosses, quitte à ne pas pouvoir les nourrir et à plonger toute la communauté dans la famine.
 

 

C’est pas de nous mais c’est bien quand même

Soirée Disco. Bien que l'organisme australien de classification des jeux vidéo ait refusé de lui donner une certification, Disco Elysium: The Final Cut peut toujours être acheté sur Steam depuis le territoire australien. Le Classification Board a beau être en contact avec Valve et tenter de lui expliquer la situation, la bande à Gabe peut sans crainte lui rire au nez : le board le reconnaît lui même, il est impuissant à faire appliquer la loi en ce qui concerne les produits téléchargeables. Kotaku.com.au

Terran-formation. La compétition entre unités dans une partie de StarCraft 2 peut-elle être considérée comme la modélisation, certes extrêmement simplifiée, d'un écosystème ? Oui, affirme Lou Barbe, de l'université de Rennes. Par exemple, les zergs colonisent très vite les espaces laissés vides, utilisant ainsi une stratégie proche de celle des plantes invasives. Étudier les parties jouées par AlphaStar, l'IA joueuse de StarCraft 2 créée par DeepMind, pourrait être un moyen de tester des hypothèses. DiscoverMagazine.com

Cœur d'accessible. Comment s'assurer de rendre un jeu accessible aux joueurs et joueuses handicapées ? Existe-t-il des guides ou des checklists de bonnes pratiques pour les développeurs ? Est-il facile d'améliorer après le lancement un jeu qui n'était pas très accessible à sa sortie ? La réponse à ces questions et à bien d'autres dans ce compte rendu de la Game Accessibility Conference. Eurogamer.net
 
(les précommandes de Chivalry 2 incluent un accès à la béta privée du 23 au 26 avril)

Le mix au matos par la rédaction de Canard PC Hardware

Tous les trois mois en kiosque, Canard PC Hardware vous donne toute l'actualité du hardware, et toutes les clés pour bien choisir votre machine.
L’observatoire des prix

Malgré la morosité ambiante sur le marché des composants depuis maintenant de longs mois, il nous arrive parfois de pouvoir souffler un peu en commençant ce paragraphe par une bonne nouvelle. Cette fois, par exemple, les joueurs à la recherche d’un nouveau CPU pourront regarder du côté d’Intel : les processeurs en série 10 (Comet Lake-S) voient leurs prix baisser progressivement chez certains revendeurs afin de faire place nette pour les séries 11 (Rocket Lake-S). Vous pourrez ainsi trouver plus facilement un Core i7 10700K (8 cœurs, 16 threads à 5,1 GHz) sous les 350 €, ou le Core i9 10900K (10 cœurs, 20 threads à 5,3 GHz) pour un prix plus proche des 500 €. On devra cependant se contenter de cela pour cette semaine, aucune amélioration n’étant visible du côté des GPU, toujours en rupture de stock ou bien trop chers pour être intéressants, ou encore de la RAM, dont les prix ont continué d’augmenter pour frôler aujourd’hui les 60 € la barrette de 8 Go. 

 

La sélection de la rédaction de Canard PC Hardware

Intel Core i5 10600K (230 €). Malgré la sortie de la série remplaçante chez Intel, les Comet Lake-S restent de très bonnes puces assez accessibles pour mettre à jour une machine de jeu. Le Core i5 10600K embarque 6 cœurs avec SMT (12 threads) pour une fréquence maximale de 4,8 GHz, largement suffisant pour faire tourner n’importe quel jeu et gérer la plupart des tâches.

Razer Seiren Mini (60 €). Razer a sorti récemment un micro pour PC plutôt abordable, le Seiren Mini, puisqu’il vous offrira une qualité très correcte pour une soixantaine d’euros. À ce prix, il propose une prise de son cardioïde et est plug and play en USB. Il remplacera avantageusement le micro intégré à votre webcam ou à votre ordinateur portable.

Corsair K65 RGB Mini 60% (130 €). Corsair vient de sortir un clavier RGB compact pour joueurs, plus précisément une miniaturisation de son très apprécié K65. Cette édition Mini 60% (c’est ainsi qu’on appelle les claviers adoptant ce design, puisqu’ils n’occupent qu’environ 60% de l’espace nécessaire à un clavier complet) ne présente donc pas de touches de directions, pas de touches de fonctions dédiées et pas de pavé numérique, mais conserve toutefois la lumière RGB touche par touche. Il est donc très compact sur un bureau et utilise également des switchs Cherry MX Red pour la frappe.
 
C’est pas de nous mais c’est bien quand même

Une nouvelle fournée de RTX 3000 affublées d’un système anti-crypto en mai ? Après les GPU dédiés spécialement au minage de cryptomonnaies (dont les mineurs ne veulent pas), après la RTX 3060 et son BIOS bridant les performances sur les algorithmes de minage (très facilement contourné), Nvidia continue de réfléchir à de nouvelles solutions pour empêcher ses cartes pour joueurs de devenir des machines à cash nouvelle génération. Ses ingénieurs travailleraient actuellement à la conception de nouveaux GPU intégrant directement une limitation afin d’empêcher de les utiliser pour ce genre d’usage détourné. Avec un peu de chances, cette fois, c’est la bonne. TomsHardware.fr

Ryzen 5000G(E): AMD annonce ses APU Zen 3 (Cezanne) pour PC de bureau, réservés aux OEM. Les CPU Zen 3 d’AMD continuent de remplir le marché. La marque vient d’annoncer la sortie prochaine d’une gamme de processeurs Ryzen 5000G, à savoir des APU embarquant un circuit graphique permettant de se passer d’un GPU dédié pour l’affichage. Attention toutefois, ces modèles devraient être réservés aux OEM (c’est-à-dire aux PC pré-montés de la Fnac et compagnie), au moins dans un premier temps. Inpact-Hardware.com

Piepacker, du rétro dans le navigateur. En ces temps de confinement-mais-pas-tout-à-fait-mais-un-peu-quand-même, il est bon de pouvoir se retrouver virtuellement, le temps de trouver un vaccin qui ne tue personne et qui soit disponible avant 2022. C’est justement le concept proposé par Piepacker, un site de cloud gaming orienté rétro, et qui permet de lancer des parties en ligne jusqu’à 4, avec webcam et micro en prime. Pour l’instant, le site est en bêta fermée et vient de lancer un Kickstarter si vous souhaitez soutenir le projet (après avoir donné au Ulule de Canard PC, bien entendu). PiePacker.com
 

À l'affiche cette quinzaine

Ne ratez plus un seul stream de notre chaîne Twitch grâce au calendrier des streams de la rédac ou en les regardant en replay sur notre chaîne YouTube.

Au début de cette émission exceptionnelle, orchestrée une fois de plus par la main experte et ornée de crampons d'Ivan Le Fou, nous vous présentons notre campagne Ulule qui vous permet, pendant encore une trentaine de jours, de vous pré-abonner au nouveau site Canard PC qui sera, c'est le moins qu'on puisse dire, plus riche en contenu. Ensuite, passant des menaces aux actes, nous vous offrons une émission plus remplie que jamais : toute l'actualité, le scandale des écoles de jeux vidéo, les liens entre JV et armée... Autant de sujets lourds sur lesquels nos chroniqueurs, maintenus éveillés par la perfusion d'un mélange de solution saline et de café, ont devisé jusqu'à la fin de la nuit. À voir et à revoir sur notre chaîne YouTube.

Au programme : la campagne Ulule et vos questions, Diablo II Resurrected, Evil Genius 2, les écoles de jeu vidéo, Age of Empires IV, les liens entre JV et armée...

Prochaine émission le jeudi 29 avril à 21 h en direct sur notre chaîne Twitch.

 

NOS DERNIERS STREAMS
Découverte – Diablo II Resurrected. En ces heures difficiles pour toutes et tous, pourquoi ne pas vous accorder une pause, le temps de quelques heures, pour regarder deux hommes heureux, qui sourient comme des enfants devant l'excellent remaster de Diablo II ? Hein, pourquoi ?

Let's Fight – Tekken 7. En ces heures difficiles pour la nation française, pourquoi ne pas vous défouler, le temps de deux petites heures, en regardant Oni, ceinture noire de cassage de bouche, défoncer une suite d'adversaires sans défense dans Tekken 7 ? C'est vrai ça, pourquoi ?

Let's Play – Chronicle of Innsmouth. En ces heures difficiles pour le monde entier, pourquoi ne pas vous plonger à la fois dans la nostalgie et dans les eaux troubles qui bordent le Récif du diable en regardant Chronicle of Innsmouth, un point'n'click à la mode LucasArts dans l'univers de H.P. Lovecraft ? Mais oui, on se demande bien pourquoi.
 
Facebook - Twitter - Instagram
Numéros précédents - Partager cette newsletter avec un ami - Se désabonner.