Copy
Le délire d'entrave

Le délire d'entrave


​Mme, M. MAJAL,

L’actuelle majorité à l’Assemblée nationale a décidé d’étendre une nouvelle fois un peu plus encore le champ d’application du « délit d'entrave à l'interruption volontaire de grossesse ».
 
Ce texte porte une très grave atteinte à la liberté d'expression : il institue un délit d’opinion et permet une répression arbitraire des propos non favorables à l’avortement pouvant aller jusqu’à une peine de prison !
 
Dès son adoption, ce texte aura l’effet immédiat d'intimider et de paralyser les personnes ayant un discours réaliste sur l'avortement en provoquant leur autocensure.
 
Le débat va se poursuivre, selon la procédure d’urgence, mercredi 7 décembre en séance publique au Sénat.
 
Face à l’idéologie, pour défendre la vie et les libertés avec de solides arguments, nous vous invitons à lire et à diffuser les documents suivants :

Nous nous réjouissons que notre travail ait été utilisé et cité en soutien à la liberté d'expression lors des débats à l'Assemblée nationale. Dans la perspective des prochains débats au Sénat, nous vous invitons à lire et signer l'Appel à une politique de prévention de l’avortement ainsi qu'à diffuser le rapport auprès des élus.

La pratique massive de l’avortement constitue un grave problème de société et de santé publique ; même si ce sujet grave fait l’objet d’exploitations politiciennes, il est bon qu’il revienne au devant de la scène.
 
Alors que le recours à l’avortement continue à être très élevé en France, qu’il est le double de l’Allemagne et de l’Italie (où il a fortement baissé depuis dix ans), il est urgent que la France s’engage dans une véritable politique de prévention de l’avortement.
Like https://www.facebook.com/pages/European-Centre-for-Law-and-Justice/839273236145078 on Facebook
Signer l'Appel

L’ECLJ est une organisation internationale non gouvernementale fondée en 1998 et dédiée à la promotion et la protection des droits de l’homme en Europe et dans le monde.

L’ECLJ est titulaire du statut consultatif spécial auprès des Nations Unies / ECOSOC depuis 2007. L’ECLJ agit dans les domaines judiciaires, législatifs et culturels et défend en particulier le droit à la liberté religieuse, la vie et la dignité des personnes devant la Cour européenne des droits de l’homme et à travers les autres mécanismes offerts par les Nations-Unies, le Conseil de l’Europe, le Parlement européen et l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).

L'ECLJ fonde son action sur « les valeurs spirituelles et morales qui sont le patrimoine commun des peuples européens et la véritable source de la liberté individuelle, de la liberté politique et de la prééminence du droit, principes qui sont à la base de toute démocratie véritable » (Préambule du Statut du Conseil de l'Europe).

Copyright © 2016 European Centre for Law and Justice, All rights reserved.


Vous pouvez mettre à jour vos préférences ou vous désinscrire de cette liste