Copy
View this email in your browser
Newsletter Janvier 2017- #90
Retrouvez l'intégralité de la programmation de Janvier de la Maison de l'international ici !
Pour une année cosmopolite et solidaire !
Bonne Année ! Feliz Año Nuevo ! Happy New Year !  新年快乐! Feliz Año Nuevo ! Frohes Neues Jahr ! あけまして おめでとう ございます!Felice Buon Anno ! ! عام سعيد שנה טובה
La Ville de Grenoble et sa direction de l’action internationale et européenne vous souhaite une belle et heureuse année riche en échanges, découvertes et coopération(s)!
 Cette nouvelle année sera marquée par plusieurs temps forts aux couleurs de l’international !
 
Dès janvier, la  Maison de l’International de la Ville de Grenoble accueille une exposition sur l’Albanie. S’ensuivront plusieurs événements remarquables qui viendront animer cet espace tout au long de l’année.
Février nous fera comprendre les enjeux du TTIP (Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement). Cette deuxième Rencontre paneuropéenne sera l’occasion de renforcer le réseau d’information et les actions autour de ces traités, notamment sur la coopération entre les collectivités, afin de valoriser les initiatives locales et citoyennes.
Mars parlera de la transition, avec l’organisation de la Biennale de la Ville en Transition. Plusieurs temps d’échange qui permettront d’aborder les grandes thématiques que cette notion regroupe. Des regards et des expériences d’ici et d’ailleurs viendront alimenter le sujet.
Mai se fera le plaisir d’accueillir comme chaque année le mois de l’Europe. 31 jours pour aborder dans sa diversité les champs pluridisciplinaires qui forment l’Europe d’aujourd’hui.
Et au-delà….s’annonce un mois d’Octobre colombien pour lesquelsplusieurs acteurs grenoblois (institutionnels, associatifs, etc.) travaillent mutuellement à sa réalisation afin de proposer un programme riche et varié, visant à rassembler et sensibiliser le public grenoblois aux actualités colombiennes et au sens donné à la coopération internationale.
 
Sans compter tous les autres événements qui viendront agrémenter progressivement la vie internationale et européenne de la Ville de Grenoble !
D’un monde à l’autre, à la Maison de l’international
 
La photographie albanaise reste injustement méconnue. Elle mérite toute sa place dans l’histoire mondiale de la photographie. La Maison de l’International vous présente l’exposition « Albanie, d’un monde à l’autre », regroupant plusieurs clichés de deux grands photographes pour un aperçu juste et éloquent de l’Albanie du début du XXème.
Exposition du 9 au 30 janvier 2017.
Cette exposition des œuvres de Kristaq Sotiri et de Margaret Hasluck propose un regard croisé sur l’Albanie de l’entre-deux-guerres, à une époque où le pays quitte le giron de l’Empire ottoman et se rapproche de la culture occidentale. Les photographies présentées montrent un pays qui s’ouvre à la modernité tout en témoignant de son attachement à ses traditions.
 
Kristaq SOTIRI (1883-1970) appartient indéniablement à cette famille de très grands photographes qu’a connue l’Albanie jusqu’à la Seconde Guerre mondiale. Formé à la photographie aux Etats-Unis, il revient exercer son art dans sa ville natale, Korça.
La qualité technique de ses prises de vue, comme les thèmes traités, en font un témoin privilégié d’un temps de changements profonds, d’une transition rapide de l’époque ottomane à un État national albanais moderne. L’œuvre qu’il nous a laissée porte clairement la trace d’un auteur tour
à tour acteur et produit d’une société qu’il observe.
 
Après avoir parcouru les Balkans, Maragret Hasluck (1885-1948), géographe écossaise s’installe en Albanie. Elle y vivra treize années avant d’être expulsée, pendant la Seconde Guerre, par l’occupant italien.
Son travail talentueux évite les pièges de l’exotisme complaisant auquel ont succombé la plupart des voyageurs du temps, pour se faire témoignage d’une réalité autrement profonde.
 
Depuis 2006, l’association Écrits de lumière, créée par Loïc Chauvin et Christian Raby, explore la photographie albanaise. Cette recherche, initiée en 1990 par Loïc Chauvin, conduira à un premier livre consacré à la dynastie des Marubi, publié en 1995 chez Arthaud.
À partir de 2006, Écrits de lumière réalise une série d’expositions en Albanie, en France et dans d’autres pays. Depuis 2011, l’association a publié trois ouvrages sur les origines de la photographie albanaise, présentant le travail d’une douzaine de photographes ayant opéré dans cette contrée des Balkans avant la Seconde Guerre mondiale.
 
L’exposition a lieu à la Maison de l’International de la Ville de Grenoble située au 1 rue Hector Berlioz, du 9 au 30 janvier, de 14h à 18h.
Vernissage le mardi 10 janvier à 18h30 !
 
Deux femmes et une ville univers
 
La Maison de l’International a le plaisir d’accueillir en ce début d’année la compagnie Tancarville pour une projection autour de leur nouvelle création. L’occasion de questionner le rapport de la société sur l’espace public; s’interroger sur les regards portés, les regards hagards ou plus familiers. 12 janvier à 18h30.
Le projet vidéo-danse « open / RE_open » est un carrefour, une étincelle jaillie du frottement de plusieurs univers. Tout d'abord celui de deux femmes, Magali Benvenuti, danseuse-chorégraphe et Leïla Bergougnoux, vidéaste-photographe. Deux femmes ayant le désir de créer un objet hybride, à mi-chemin de leurs pratiques complémentaires.
Deux femmes et une ville-univers, Berlin.
Deux femmes et un lieu de résidence, l'Institut für Alles Mögliche, cube vitré, cocon chaleureux, donnant sur la froidure hivernale de la ville.
Que se passe-t-il quand le dedans et le dehors se confrontent ? Quand une intimité féminine jusqu'ici confinée s'affirme face à la froideur bleutée de l'espace urbain ? Danse ou performance. Monde sonore fantasmé ou réel. Regard sur des regards sur un regard. Ces allers-retours, ces points de rendez-vous se veulent plus des questions soulevées à cueillir au vol que des réponses calibrées prêtes à l'emploi.
Ce film nous dit peut-être quelque chose de ce qu’est l’espace public, de la place qu’occupent les corps, du droit de regard qu’ont les hommes sur les présences féminines. Le débat qui suivra sera notamment l’occasion de questionner cette dimension et d’imaginer, ensemble, les issues possibles.
 
La création de la compagnie Tancarville plonge ses racines premières dans l’interculturalité. Le premier spectacle en 2011, qui a donné nom à la structure, est né d’une collaboration franco-portugaise, et s’est produit en été 2012 au Brésil. L’interdisciplinarité est un des autres angles majeurs de la compagnie par le choix de ses artistes issues d'horizons différents. Les projets prennent souvent une forme à la croisée entre les arts, mêlant danse, musique, performance plastique et lumières. Toutes les créatrices apparaissent sur le plateau. Ainsi nait une forme in(ter)disciplinaire ou indisciplinée, hybride ou débridée... Musicienne ? Danseuse ? Technicienne ? Qui vient d'où ? D'où vient qui ? Les repères se brouillent et la légende de la cartographie des arts s'en trouve modifiée.
 
Un film de : Magali Benvenuti et Leïla Bergougnoux
La projection du 12 janvier 2016 à 18h30 sera suivie d'un débat avec les réalisatrices et Marion Tillous, maîtresse de conférence à l’Université Paris 8 (LEGS- Laboratoire d’Etudes de Genre et de Sexualité).
Concert d’exception à la Maison de l’International !
 
Alliage de poésie et de culture, métissage de tradition et de modernité où l’authenticité vient bercer une mélodie la plus souvent improvisée. Ajoutez à cette harmonie frénétique des séquences de projections qui vous plongeront dans une atmosphère envoutante. La Maison de l’International, en partenariat avec l’association Culture Ailleurs, ouvre ses portes le jeudi 19 janvier au projet Grand Medium International à partir de 18h30, pour voir ce que nos oreilles entendent et écouter ce que nos yeux regardent !
L’association Culture Ailleurs est une plateforme d’artistes d’horizons diversqui organisent de multiples événements (expositions, workshops, créations, etc.). Cette dernière intervient en Europe, Afrique de l’Ouest et du Nord sous forme de résidences itinérantes et de tournées transafricaines.
A la croisée de plusieurs regards, les créations naissent d’un métissage des cultures et des arts, alliant tout aussi bien art traditionnel et art contemporain.
Menant des projets tout aussi bien dans l’hexagone qu’à l’étranger, l’association va à la rencontre des populations et des cultures, fondant l’éthique propre de la démarche.
 
Dans la poursuite de ce travail, l’association, en partenariat avec la Maison de l’International de la Ville de Grenoble, invite le projet Grand Medium International, dans le cadre des Jeudis de l’International.
Au-delà des échanges et du partage, ce projet est une rencontre surprenante entre tradition et modernité, dans laquelle chacun garde l’authenticité de sa propre musique souvent basée sur l’improvisation. Batterie, Violon, basse et guitare électrique, voix, sont autant d’instruments qui s’entrechoquent au rythme du blues, rock, biguine. Les deux plasticiens utiliseront des sculptures lumineuses et des boucles de film ou d’images filmées issues de l’univers forain dans un monde de western. Ces images poétiques seront mixées et jouées en direct grâce à la manipulation de différents outils d’éclairage et de projection d’images.
 
Programme de la soirée :
19 H: concert 30 minutes environ
 
19H 30: Brève présentation de l'association et surtout présentation du contexte et la temporalité dans lequel s'est déroulé le projet, suivi d'échange
 
20H: Prolongement des échanges autour d'un apéritif en présence des artistes de GMI et de l'association
 
La Maison de l’International vous attend nombreux et nombreuses jeudi 19 Janvier dès 18h30 au 1rue Hector Berlioz, 38000 Grenoble.
Messages nippons à l’attention des grenoblois(es) !
 
Noël 2016 a eu pour thématique l’international. La Ville de Grenoble avait proposé à ses Villes jumelles de confectionner ou de confier, le temps des fêtes, les décorations de Noël qu’elles utilisent traditionnellement. La Ville de Tsukuba s’est prêtée au jeu et certains de ses habitants ont réalisé spécialement pour la Ville de Grenoble des décorations de Noël afin de décorer le sapin de la Mairie. Heureux de cette participation, ils ont souhaité transmettre un message aux habitants grenoblois.
Plusieurs habitants de Tsukuba ayant participé à la création des décorations du sapin de Noël ont tenu à transmettre un message aux habitants grenoblois. Ils expliquent en quelques mots simples leurs réalisations virtuoses et leurs significations. En voici quelques extraits :
 
 
MOMOI Toshie et un collectif de 21 artistes ainsi que des élèves de maternelle et d'école primaire (photo de gauche)
"Pan Flower" est un art qui consiste à fabriquer des fleurs artificielles en argile.  A l'occasion de la réception d’un sommet international dédié aux sciences et technologies qui s'est tenu cette année à Tsukuba, nous avons eu la chance d'exposer certaines de nos oeuvres et de les présenter aux différentes délégations internationales.
Nous avons tenté cette fois de créer des décorations de Noël qui évoqueront à la fois le Japon avec des poupées traditionnelles "Hina" et la France avec des macarons et la tour Eiffel. J'espère que de très nombreuses personnes pourront admirer ce superbe sapin de Noël, fusion des cultures de nos deux pays. »
 
KON Setsuko - Artiste "Plant Doll" (photo de droite)
"Plant Doll" est un art qui consiste à créer des poupées et marionettes à partir de feuilles, pétales, fruits, graines... C'est un art plutôt écologique car les oeuvres n'utilisent que des éléments naturels. En 2004, j'ai eu l'honneur d'être exposée au musée du Louvre et de recevoir le prix de la "liberté créative".
« Cette couronne de Noël a été fabriquée à partir de peau de melon, de lys, de peau de maïs, de feuilles de chêne et de vigne. J'espère que vous pourrez ressentir un peu de la culture japonaise en regardant cette œuvre ».  
Deux spectacles autour de l’Europe et des migrations à ne pas rater à la MC2 !
La vieille Europe est en train de vaciller, ses fondements sont remis en question. A l’heure de la mondialisation, de la crise des migrants, de la montée de l’extrême-droite en Europe, certains artistes ont choisi la scène pour aborder la question de la démocratie et de ses remises en question aujourd’hui. Une autre façon de réfléchir et regarder notre époque, par le prisme du théâtre, de la musique ou de la danse. Focus sur deux spectacles qui auront lieu à la MC2 ce mois-ci.
La MC2 met sur le devant de la scène des sujets complexes mais cruciaux qui raisonnent avec véhémence dans cette société contemporaine.
Vertiges et Mélancolia Europa sont deux pièces de théâtre qui viennent interroger, démasquer une vérité qui dérange, pouvant être sources de non-dit. Deux sujets dissemblables qui pourtant forment un même questionnement. Quels sont nos fondements démocratiques actuels ? Quel individu laisse-t-on paraître ? Comment devient-on cet « autre » ? 
 
Vertiges, de Nasser Djemaï, met en situation le quotidien d’un homme qui après avoir passé plusieurs années loin de ses proches, décide de se rapprocher de sa famille pour s’occuper de son père et retrouver un semblant de tranquillité. Un parcours initiatique qui semblerait être plus complexe qu’il n’en paraît. Un voyage théâtral autour de la question identitaire et des paradoxes des liens familiaux. Une cruauté burlesque qui constitue tout le plaisir de cette pièce.
Elle sera présentée à la MC2 du 11 au 28 janvier.
 
 
Melancholia Europa, de Bérangère Jannelle, met en scène à partir du concept de Banalité du mal, théorisé par Hannah Arendt, 5 journalistes qui mènent une enquête sur 3 hommes marquants de la 2ème guerre : Speer, Bousquet et Himmler. Ils vont se plonger dans leurs écrits intimes (correspondances, journaux…) et les faire revivre afin de comprendre ce qui a fait basculer ces hommes dans l’horreur de la solution finale.
Le spectacle sera présenté à la MC2 du 13 au 21 janvier
 
Plusieurs rencontrent sont prévues en lien avec les spectacles, elles sont mentionnée sur les pages ci-joint.
Vertiges : http://www.mc2grenoble.fr/spectacle/vertiges/
Melancholia Europa : http://www.mc2grenoble.fr/spectacle/melancholia-europea-une-enquete-democratique/
 






This email was sent to nina.villeneuve024@gmail.com
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
Ville de Grenoble · 11 boulevard Jean Pain · Grenoble 38000 · France

Email Marketing Powered by Mailchimp