Copy
Cette newsletter vous est offerte par Golf#Together
View this email in your browser
Vendredi 18 mars 2016, 18 heures, 18 minutes.
Tiger Woods n'a plus gagné sur le PGA Tour depuis 135 semaines.
Nous non plus. 
#1 Le Salon du golf en classe affaires

Si le Salon du Golf fête sa 10e édition, Paul Fitussi honore sa troisième "cap" de directeur du salon. Après avoir réservé l'exclusivité de la vente à un distributeur unique, l'an dernier, le boss a rouvert les portes aux lecteurs de carte bleue. Un revirement déjà efficace : 120 exposants animeront jusqu’à dimanche les travées du hall 5 de la Porte de Versailles. C’est moins bien qu’en 2014 (128), mais mieux qu’en 2015 (116), en recul malgré un taux de fidélisation de 91%. Le regain observé cette année peut également se justifier par le fait que l’exercice 2015 a été vécu de manière globalement plus satisfaisante par les acteurs du marché, servis par une météo plus clémente. Les grands acteurs du marché sont donc tous présents, à l’exception – notable, de Nike et Titleist.

Merci, public !
Paul Fitussi s’attend à une affluence en nette hausse : les préventes sur le site ont dessiné une tendance très positive, et les incitations à venir au salon ne manquent pas. Grâce au soutien de la Fédération, les licenciés F
FGolf et les licenciés des autres fédérations de sports olympiques pouvaient bénéficier d’une entrée gratuite sur Internet, ou à tarif réduit (10 euros) sur place. Après inscription sur le web, les femmes sont invitées ce samedi 19 mars, et les débutants non classés sont attendus dans les mêmes conditions le dimanche 20 mars. 30 000 visiteurs sont ainsi espérés. 

Et le BtoB ?
Plus de 2 000 professionnels du golf sont attendus, dont 200 directeurs de golf. Preuve que le Salon devient le rendez-vous n°1 du business golfique. Un bel acte de résistance pour le salon français, contrairement au
Golf Europe, le salon du golf allemand, différé pour la deuxième année consécutive, et qui reverra le jour en 2017, sans doute sous une autre forme.

Les plus du Salon ?
Plus de dotations pour les visiteurs, mais aussi plus d’animations, plus de pros, plus de produits connectés, plus de vie club en main… Bref, on visse bien sa casquette sur le crâne et on envoie du lourd !


On aime : le positionnement du golf comme partenaire des sports olympiques via la billetterie ; la résistance du salon et sa plateforme BtoB.

http://www.salondugolf.fr/
Nous écrire
Inscrire vos amis
Twitter
#2 Saint-Malo débarque sur l’Alps Tour !
Ce n’est pas rien de faire naître un tournoi professionnel en France aujourd’hui. Et ce sont des Bretons qui l’ont fait. L’Alps Tour fera en effet étape sur le délicieux tracé du Saint-Malo Golf Resort***, au Tronchet,  du 7 au 10 juillet prochains.

Après trois tours de compétition, l’Open de Saint-Malo se conclura par un pro-am le dimanche, pour une quarantaine d’équipes. Doté de 40 000 euros, le tournoi revendique un budget de 80 000 euros, hors production télé. Pour le montage financier, Franck Nicol, le directeur du Saint-Malo Golf Club & Country Club, a délibérément pris le parti de s’adresser aux acteurs économiques locaux, la meilleure façon selon lui d’assurer la pérennité de ce rendez-vous qui a pour vocation d’assurer la promotion du resort, sans devenir tributaire des décisions d’un partenaire unique.

Egalement promoteur du tournoi, Franck Nicol s’est appuyé sur le Bretagne Golf Business Club (BGBC), qui réunit nombre d’acteurs économiques bretons, dont Cordon Electronics, les Thermes marins de Saint-Malo ou encore le Royal Emeraude Dinard Hôtel. Un club d’entrepreneurs régional qui fonctionne bien : tout ce petit monde s’offre une escapade golfique à Jersey courant avril. Sans « naming » sponsorisé à ce jour – mais vous avez le droit de postuler ! – l’Open de Saint-Malo a mis en place trois niveaux d’engagement (Premium, Classique, Partenaires) dont les packages contiennent des accès au pro-am, des tables pour les déjeuners du vendredi et du samedi, et une compétition quotidienne et matinale sur le parcours de 9 trous en amont du pro-am. L’esprit ? Les bénévoles seront au cœur de la Fête du golf, le lundi, l’occasion encore de fêter les 30 ans du site. Kenavo.


On aime : Vive le réseau local, vive la Bretagne et vive la France !

http://www.saintmalogolf.com/golf/
Nous écrire
Inscrire vos amis
Twitter
#3 Classe écho

Fosburit, le site de crowdfunding, vous propose d’accompagner deux jeunes joueurs : Louis Capon, 21 ans, qualifié sur le Alps Tour et qui vise le Challenge Tour, et Inès Lescudier, également en recherche de financements pour sa première année pro – Alstom, depuis son rachat par General Electric, a amorcé son désengagement de l’Open de France. S’il reste partenaire pour l’édition 2016, Alstom a renoncé au naming un an avant l’échéance du contrat. Voilà une belle place à prendre ! – The Evian Championship étend son influence en organisant pour la première fois deux systèmes de qualification en complément de la qualif’ européenne, avec deux tickets à la clé. Aux Etats-Unis, les deux premières du Firekeepers Casino Hotel Championship (Symetra Tour) et, en Corée du Sud, un billet sera accordé à la première d'un mini-classement comprenant cinq tournois du Dream Tour en Corée du Sud - NGF Golf, filiale du groupe Financière Duval, lance la création d’un 18 trous dans l’agglomération bordelaise, à Villenave d’Ornon, sur le domaine privilégié du Château de Geneste, le long de la Garonne. Ouverture au public prévue à l’été 2018 – Srixon organise au Salon du Golf une première : le fitting de balles, sur simulateur – Blue Green partenaire fidèle des Trophées du Golf : le Trophée Blue Green de l’Espoir Masculin récompensera… Devinez ? Bien vu : l’espoir masculin ! Remerciements attendus aux parents, à l'agent et aux partenaires.
#4 Tondre sans se faire tondre
1 200 moutons ont désormais la charge de tondre le Grand Saint-Emilionnais Golf Club. Dessiné par Tom Doak et déjà classé 7e parcours français par Golf Digest, le parcours a mis l’accent sur l’éco-durabilité. Outre deux lacs de rétention d’eau, l’utilisation de la fétuque, une herbe peu consommatrice d’eau et l’usage très restreint des engrais, la tonte par ce troupeau de moutons, utilisé également pour nettoyer les sous-bois des propriétés viticoles de la région, porte le sceau de l’éco-durabilité. Avec, à terme, une réduction des dépenses d’entretien.

On aime : la valeur des engagements à long terme, et Shaun le mouton.

http://www.segolfclub.com
Nous écrire
Inscrire vos amis
Twitter
 
# 5 Copieurs !

Calquée sur le modèle de la Ryder Cup, la première Drivers'Cup vient de naître à l'initiative de LeTrot (la société-mère des courses au trot en France) et l’hippodrome de Yonkers (USA). Ce match de trotteurs opposera un Team France à un Team America. Match aller ce 20 mars à Yonkers, dans l’état de New York, le match retour se déroulant à Vincennes les 24 et 26 Juin.

On aime : le golf, source d’inspiration pour d’autres sports

http://www.letrot.com/fr/courses/classements/driverscup
Nous écrire
Website
Twitter
# 6 Coup de Vice pour Callaway
Aux USA, où le golf est ce qu’il est, c’est-à-dire un monument, Callaway a lancé un partenariat avec le site Internet Vice Sports, site d’actualité et de reportages, pas franchement réputé pour son respect des conventions. Le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est rock n’ roll. La star est une anti-star : il s’agit d’Andres Gonzales, qu’on aurait facilement vu conducteur de truck, et qui raconte son quotidien. Balade dans l'Amérique profonde !  
On aime : Le culte de l'anti-héros
Andres, ce héros
Nous écrire
Inscrire vos amis
Twitter

Faire-part de naissance

Voilà. Propulsé dans votre boîte mail pour la première fois, Le Billet vert est ravi de se donner à vous à l’heure où le golf va s’offrir la plus belle des vitrines, en redevenant sport olympique, et où la France du golf frémit de l’imminence de l’organisation de la Ryder Cup 2018. C’est dans 30 mois ? C’est demain ! Ces deux échéances nous stimulent tous parce qu’elles représentent de fantastiques opportunités de communiquer au delà des frontières habituelles du golf, parce qu’elles autorisent des prises de paroles nouvelles qui permettront d’affirmer que ce jeu, par delà ses codes et ses conventions, est avant tout un défi sportif, technique et psychique des plus complets. Et la promesse permanente d’une sacrée balade au pays des émotions. Le Billet vert n’a d’autre ambition que d’accompagner vos initiatives personnelles et de dresser avec vous, pas à pas, le constat d’un mouvement collectif en direction de la promotion du golf.

Mois après mois, Le Billet vert gagnera en consistance grâce à vous, avec votre soutien, après ce premier pas encore vacillant. Le Billet vert ne se fera pas sans vous : vos informations nous sont précieuses, tout autant que votre partage : n’hésitez pas à inscrire tous ceux que vous aimez – ou pas – et à inviter les autres à adhérer à notre newsletter.

Puisqu'elle parle de vous et qu'elle vous parle, et puisque nous ne sommes jamais plus forts que lorsque nous sommes unis, nous comptons sur vous pour faire grandir cette newsletter, pour lui apprendre à parler de votre business, pour susciter l’admiration de ses parents et attiser la curiosité des voisins de crèche !

Antoine Robin et Frédéric Pelatan
 
Nous écrire
Inscrire vos amis
Twitter