Copy
View this email in your browser
Jeudi 22 juillet 2021
VROUUUUM !
 
Aussi sûrement qu'on peut aimer chasser la galinette cendrée et le birdie, on peut aimer conduire autant qu'on aime son driver. Nous ouvrons ce Billet Vert avec un clin d'oeil avec notre très cher confrère Martin Coulomb, rédacteur en chef adjoint de Journal du Golf et fondateur-associé unique-speakerine-caméraman et réalisateur de la chaîne Youtube " En roue libre ". Avec sa barbe de bûcheron canadien et son ton assez libre, Martin fait une nouvelle proposition dans le monde de l'automobile. A venir, le test de l'i4 de BMW, réalisé à Evian !
# PASSE PASSE LE PASS !
Avouez que cela nous avait presque manqué : on n’avait pas dû parler de Covid dans le Billet Vert depuis deux numéros. Impossible de résister au plaisir infini de revenir sur ce sujet si palpitant relancé par la propagation du variant indien. Enfin Delta. Comme si on allait commander un tandoori dans un restau Delta ou que Joe Dassin avait chanté « Aux couleeeeeurs de l’été Delta »…
Voici donc quelques éléments de la communication de la FFGolf qui concernent les golfs français, considérés comme des EPR accueillant plus de 50 personnes.

Les règles :
Règle n°1 - Pass sanitaire obligatoire pour toute personne adulte entrant au sein d’un golf (hors bénévoles et personnes travaillant dans le golf), y compris si cette personne se rend directement au practice ou au départ sans passer par le clubhouse.
Règle N°2 – A défaut de pass sanitaire (schéma vaccinal complet, preuve de test PCR ou antigénique négatif de -48h ou test PCR positif mais attestant du rétablissement de la Covid-19), se référer au caractère obligatoire de la règle n°1.

Par ailleurs, le protocole sanitaire golfs du 30 juin et son annexe compétitions et animations reste opérationnel.
 
Enjoy.
Facebook Facebook
Twitter Twitter
Email Email
# AGREF : À LA RENCONTRE DE JEAN-MICHEL MONTAUBAN
Le Billet Vert vous emmène au long cours à la découverte de la communauté de l'Agref. Nous sommes allés à la rencontre de Jean-Michel Montauban, intendant du Golf de Moliets dans les Landes.

Comment avez-vous construit votre parcours ?
Jean-Michel Montauban : « Je suis arrivé en 1986 dès l’ouverture du golf, après ma formation d’intendant de terrain au Lycée agricole de Neuvic. J’ai débuté comme jardinier, puis fontainier et enfin intendant en 1991. A l’origine, j’ai une formation BTAO espaces verts.
 
Comment est constituée votre équipe ?
Elle est composée de 12 personnes : 1 assistant, 1 fontainier, 1 mécanicien, 1 jardinier qui fait aussi office de fontainier ; le reste de l’équipe est composé de jardiniers (Moliets propose 27 trous, ndlr). Elle reste assez stable, entre 10 et 15 personnes. Se mélangent plusieurs générations. 4 à 5 d’entre eux en font partie depuis le début. Suite à de récents départs à la retraite, nous avons embauché des jeunes de formation espaces verts, mais ils viennent de tous horizons. Il y a un ancien boucher, par exemple. Quand ils sont passionnés, ils se forment « sur le tas » et ça fonctionne bien. Nous essayons de recruter localement car le logement à l’année n’est pas un sujet facile ici. La crise Covid a fait flamber les prix de l’immobilier, donc s’ils sont déjà logés sur place, c’est plus simple !
 
Quelles sont les principales opérations pour vous en dehors des classiques rituels saisonniers ?
Cet hiver, nous avons eu beaucoup de sangliers, à la suite des différentes tempêtes qui nous ont touchés, puis le confinement qui a ralenti les battues et favorisé l’explosion des naissances. Le petit 9-trous d’initiation a été sérieusement impacté par leurs visites, d’autant que nous avons subi des remontées des nappes phréatiques. Amendonné, cet hiver, nous n’avions plus que 7 trous ouverts au jeu ! Le gros chantier de l’année a donc été la remise en état des parcours. Nous avons également posé 5 km de clôtures en grillages avec des passages canadiens (portillons sur le côté pour empêcher le passage des bêtes). Depuis, nous avons moins d’intrusions. Avec ses 200 hectares de pinède, le golf traverse beaucoup de zones en forêt, et quand on sait que dans notre département 40 000 sangliers sont attrapés par an, vous imaginez bien que le sujet est très sensible chez nous. D’ailleurs, il nous reste 9 trous à clôturer l’automne prochain.

 
Quelles sont les principales évolutions de votre métier ?
En premier lieu, les contraintes sur l’utilisation des produits phytosanitaires. Nous travaillons beaucoup avec Ecoumène depuis plus de 10 ans. Nous mettons deux putting greens à disposition pour travailler à la recherche de produits et de solutions différents, avec Nicolas Bresegellho (qui travaille avec Ollivier Dours, voir notre précédent numéro, ndlr).

Ensuite, notre clientèle est de plus en plus exigeante car les gens voyagent de plus en plus. Ils comparent avec d’autres parcours, d’autant que le niveau de qualité dans la région met la barre assez haut ! Enfin, nous subissons de plus en plus de maladies comme le Dollar Spot et Sclerotium Rolfsii, dues à la chaleur et l’humidité de plus en plus présentes dans notre région. De plus, elles développent une accoutumance aux produits que nous utilisons. Nous ne traitons que les greens, donc pour les autres zones comme les fairways, nous optons pour la reconversion de flore en recomplétant le gazon. Le pâturin est plus sensible, donc nous cherchons des graminées plus résistantes. Quand on doit traiter une surface de 15 hectares, ça peut vite atteindre des sommes énormes, quand on compte un coût moyen de 600-700 € l’hectare ! Et comme on ne pourra plus traiter dans quelques années, il est important de trouver des alternatives.

Nous devons sans cesse nous adapter : sur la dune (plusieurs trous sont situés le long de la mer), nous travaillons avec l’ONF pour la protection du sable. Dans la forêt, nous mélangeons les essences pour que l’ensemble puisse mieux résister aux crises, comme les attaques d’insectes ou les tempêtes.

Comment cohabitez-vous avec les golfeurs ?
Nous essayons de démarrer le travail de bonne heure pour passer devant les joueurs et éviter qu’on se télescope ! L’été, nous essayons de faire une journée continue de 6 h à 13 h, pour notre sécurité et pour le confort des joueurs. Heureusement, nos 600 membres ont un certain respect du personnel qui travaille sur le terrain ! Avec notre service commercial, nous leur envoyons une newsletter mensuelle pour expliquer notre travail, pour qu’ils comprennent ce qui est entrepris et réalisé. Après les attaques de sangliers, une vingtaine de membres nous a aidés à replacer les escalopes, ce qui nous a permis de discuter avec eux, de leur expliquer notre travail.

Notre clientèle a beaucoup évolué : avant, une majorité jouait surtout l’été. Certains sont maintenant à la retraite et se sont installés ici : l’hiver, quand il fait beau, nous avons plus de 100 joueurs par jour, il n’y a quasiment plus de période creuse. Comme le parcours est entièrement sur du sable, il est jouable quasiment toute l’année.

Qu’est-ce qui change, dans le golf ?
Nous travaillons avec la nature, donc on ne fait pas toujours ce qu’on veut, mais elle nous rend ce qu’on lui donne. On fait le maximum pour limiter la chimie, mais c’est encore compliqué ; il faut que tout le monde comprenne que tout ne peut pas être parfait tout le temps et que ce sera de moins en moins le cas. A l’AGREF, nous faisons des efforts de communication pour expliquer notre métier, et la fédération devra elle aussi nous aider à montrer qu’avec ces futures contraintes sur le traitement des surfaces, le visage des golfs ne sera plus tout à fait le même ».
Facebook Facebook
Twitter Twitter
Email Email
Je désire follement m'abonner au Billet Vert
# LES TROPHÉES DU GOLF 2020
LES PREMIERS LAURÉATS RÉVÉLÉS
La crise sanitaire n'ayant pas permis d'organiser la cérémonie annuelle, les Trophées du Golf ont décidé de révéler le palmarès 2020.
Ils seront de retour dès le 30 mars 2022 au Golf National en ouverture de la National Golf Week et en direct sur Golf+.
En attendant, voici les 4 premiers récompensés :

Alain de Soultrait a remporté le Trophée d'Honneur 2020 en tant que fondateur et dirigeant du Challenge Tour pendant plus de 25 ans !
Christian Ledan a remporté le Prix Spécial du Jury 2020 pour sa grande carrière au service du golf sur les antennes du groupe Canal+.
Le Golf d'Opio Valbonne a remporté le Trophée Journal du Golf du club de l'année 2020 pour son dynamisme :
- une augmentation du nombre de ses membres et licenciés grâce à des offres d'abonnement intéressantes,
- un développement impressionnant de son école de golf qui réalise des résultats remarquables,
- de nombreuses opérations à destination du public externe au golf.
Antoine Rozner a remporté le Trophée de la Performance de l'année 2020 pour sa première victoire à Dubai dès sa première saison complète sur le Tour Européen.
 
Les Trophées du Golf sont la soirée annuelle du golf français qui réunit toute la famille de la petite balle blanche pour élire la Golfeuse et le Golfeur de l’année et récompenser les acteurs qui ont obtenu des résultats remarquables. C’est le rendez-vous incontournable qui célèbre les talents et les réussites du golf en France.

Le Trophée est une création originale d’Hubert Privé, qui est également membre du jury qui a été présidé cette année par Julien Benneteau, capitaine de l'équipe de France de Fed Cup.

Les 17 autres membres du jury 2020 : Guillaume Biaugeaud (représente PGA France), Manuel Biota (Senior Advisor), Laurent Boissonnas (préside le GEGF), Frank Cadoret (DG Canal+ France), Jean-Marie Casella (Vice-président de l'ADGF), Thierry David (rédacteur en chef de Golf+), Antoine Davot (rédacteur en chef de Fairways Mag), Karine Espinasse (dirige le Golf des Yvelines), Sophie Giquel (ex-proette et cofondatrice de Mygolfcare), Pascal Grizot (préside la ffgolf), Jean-François Jeanne (dirige Infront France), Laurent Louët (rédacteur en chef sports au Figaro), Kristel Mourgue d'Algue (consultante golf et éditorialiste), Ludovic Pont (rédacteur en chef de Golf Magazine), Estelle Richard (dirige l'Alps Tour), Arnaud Sérié (influenceur et créateur de contenu), Arnaud Tillous (rédacteur en chef de Journal du Golf).
Facebook Facebook
Twitter Twitter
Email Email
QONDOR PLANE AU DESSUS DU JEU

Qondor est un ensemble de solutions numériques qui se propose de venir en aide aux clubs, dans l’exploitation et l’animation du parcours comme dans la gestion des membres.

Pour faire décoller Qondor, Benoit Lesur et Antoine Durand sont aux manettes. Au premier, CEO de la marque, la stratégie et le développement commercial ; au second, CTO, la réalisation des plateformes. Et pour les deux, le même crédo : « Libérer la pratique du golf ».

Pour cela, les deux associés ont développé une marque qui se décompose en plusieurs offres : Qustom, Qadence, Qup, Qockpit (le dernier-né). Et tout ça grâce à Qlip, qui fait entrer le golf dans le Troisième Millénaire à condition de respecter un geste simple :

ACCROCHE TON QLIP !

Qlip, c’est un petit boîtier connecté qui s’accroche au sac, à la voiturette, à la casquette (mais c’est moins pratique), et qui sait tout et qui dit tout. Benoit Lesur : « Notre vision est que, pour tourner de façon optimale, un golf doit avoir une vue en temps réel de l’occupation du parcours, puisque le taux de réservation n’est pas égal au taux d’occupation, en raison des no shows, ou des joueurs qui s’arrêtent avant la fin. L’enjeu est d’être capable de pouvoir dire combien de joueurs sont sur le parcours à l’instant T ».

(Aparté). Longtemps l’auteur a cru que, comme on parle du temps T, du moment M, de l’heure H, du jour J, on devait parler de l’instant I. Et, avouez, ce n’était pas idiot, et cela reste défendable. Pour autant, l’instant T s’entend pour deux raisons : la première est que la vraie formulation devrait être « l’Instante » qui se prononce pareil, mais qui est une importation du latin ; la seconde est que, dans ce cas précis, le T fait référence à la dimension physique du temps. Nous espérons, avec ces explications avoir apporté une lumière J (l’intensité lumineuse) grâce à cette digression d’une certaine longueur L. Voilà, c'est fini.

Les données recueillies par Qlip remontent alors à la plateforme, nourrie au ‘machine learning’ et hydratée à l’intelligence artificielle. Et les clubs peuvent alors agir : 
 
- Qustom, qui va autant traquer les resquilleurs du 18 qui, après le green du 9, continuent quand même de jouer, mais aussi d’assurer des parties formatées au temps dont dispose un golfeur, et qui n’est pas forcément de 2h10 ou 4h20. Qustom permettra aussi aux joueurs de soirée de pousser le plaisir jusqu’à la nuit tombée, sans regretter de devoir payer pour trois trous qu’ils ne pourront jouer. Bref : la partie payée au trou devient accessible, gérable et équitable.
- Qadence permet au club de gérer le rythme de jeu. C’est le marshall digital, doté d’une approche économique, et qui réagit aux situations négatives plutôt que tourner au hasard et frapper une partie qui joue vite mais qui, sur le 13, a paumé deux balles dans le rough et traîne pour la première fois du jour – ça sent le vécu, non ? Benoit l’assure : « On peut faire un parallèle avec les sociétés de sécurité d’autoroute qui n’envoient plus leurs véhicules d’intervention que là où Waze indique un obstacle sur la chaussée ! »
- Qup est la déclinaison de Qadence pour les compétitions. Elle permet de gérer les pénalités, le service au restaurant équipe après équipe, et d’assurer aux sponsors d’une compétition l’arrivée de ses joueurs dans des délais raisonnables. L’info en plus : lors d’un shotgun sur une des compétitions test en scramble à 4, Qondor a noté que l’équipe la plus rapide a mis 4h26, et la plus lente 5h11. Tu m’étonnes, qu’il est froid, le gigot, à l’arrivée.
- Qockpit permet de connaître les habitudes de jeu des golfeurs (de manière anonyme ou personnalisée), de prendre des décisions business pour plus de rentabilité et de mettre en place des services inédits pour toujours plus de satisfaction des joueurs. Pour Benoit Lesur : « Qockpit est LA solution qui permet de disposer de la vision temps réel de l'occupation, c’est l’outil ultime pour l'exploitation des golfs pour plus de disponibilité pour les membres et/ou une monétisation via Qustom ».

LES TARIFS :
Pour Qadence, la proposition débute à 150€ HT par mois (pour un engagement de 36 mois). Pour ce tarif, Qondor met à disposition 25 Qlips et l’ensemble de la plateforme d’alerting en temps réel et d’analyse des temps réalisés.
Pour Qup, c’est le même tarif. Pour avoir les deux solutions, le tarif global s’élève à 200€ HT par mois (toujours avec un engagement de 36 mois).
Enfin, pour Qockpit, le tarif est de 3 euros par membre et par mois.

# LIDL DEBARQUE DANS LE GOLF !
Comme il l’a fait dans la gastronomie en proposant du caviar et des grands crus, ou dans la musique en proposant des pianos à prix fracassé il y a un an, Lidl proposera dès ce vendredi 22 juillet du matos de golf à prix bas.
L’intention annoncée : participer à la démocratisation du golf. S’il s’attaque « au sport des riches par excellence : le golf » comme le dit un très cher confrère de BMF TV qui n’est sans doute jamais monté dans une voiture de course ni sur un cheval ni sur un bateau (entre autres), c’est que le créateur de la chaîne discount allemande est un dingo de golf.
 
Les créations qui portent la marque Crivit (« Raaah ! ») existent déjà dans d’autres pays, notamment in der wunderbache Deutschland ou en Belgique, où ils ont été distribués une fois, le 7 juillet. Les voici donc montant à l’assaut de 260 points de vente français (sur 1600), plutôt dans les régions de golf. Au menu : un sac à 119 euros, un chariot à 90, des polos à 13 euros et des chaussures à 22. Les clubs Crivit (« Rhuuuu ! »), qui existent, ne sont pas proposés en France.

Alerte Spoiler : la femme d’un des créateurs qu’on ne balancera pas (on peut juste dire que le prénom de son mari commence par An et finit par Toine) s’est précipitée au Lidl de Biscarosse pour s’emparer d’une paire de chaussures un jour avant le lancement officiel !
# L’EXEMPLE VIENT D’EN HAUT

En équipe avec François Illouz (Golf Club de Morfontaine), Pascal Grizot a remporté le double aux Internationaux de France Seniors Messieurs Amateurs, mi-juillet au Golf Club d’Aix-les-Bains Riviera des Alpes. Gilles Moretton, le président de la FFTennis, sait maintenant ce qu’il lui reste à faire pour qu'un Français gagne à nouveau à Roland-Garros !

Facebook Facebook
Twitter Twitter
Email Email
#NATIONAL GOLF TOUR : ON TOUR !

Pour jouer le National Match Play en alliance sur 6 trous mythiques de l'Albatros (1-2-15-16-17-18) en mars prochain, il suffit de s'inscrire au National Golf Tour. Pour cette première année, 25 clubs se sont mobilisés pour recevoir une qualification (individuel stableford net) qui mèneront à la finale sur l'Aigle le 30 mars 2022. Les 2 meilleurs accèderont au graal ultime dès le lendemain !

Les inscriptions sont toujours sur www.nationalgolfweek.com Le calendrier a légèrement évolué et ça continue tout l'été :

Facebook Facebook
Twitter Twitter
Email Email
HUBERT PRIVE, DES GREENS AU BLEU
Artiste-plasticien reconnu dans le golf, Hubert Privé a trouvé dans le monde nautique un nouveau champ d’expression artistique. Ses premières œuvres le ramènent à la mer, son amour de toujours. Après des années passées à revisiter l’univers du golf, à en regarder les codes avec ce petit décalage qui nourrit le talent et favorise la création d’œuvres iconiques, l’artiste plasticien retrouve l’eau. La mer. Dans ses premières œuvres nautiques (L’enfant et la mer, Mer & Terre, Amarrage en Principauté, Rêve de plongée, Bon Vent et Bons baisers du Pacha), Hubert Privé accole et entremêle la mer, le yachting et la compétition. Le clin d’œil est complice, la passion est aussi tendre que le cliquetis des manilles, le premier outil qui l’amuse et qu’il détourne.

Expositions
Hubert Privé expose beaucoup, notamment grâce à ses œuvres monumentales de plein air. Vous pouvez découvrir son art en permanence au Golf National, dans les Yvelines, au golf du Vaudreuil (Eure), sur l’île Maurice, à Marrakech, en Belgique. Ses expositions golfiques itinérantes l’amènent à Pont-Royal, à Dijon-Norges, Laval, l’Isle-Adam et Biarritz Le Phare. Ouvert aux visites, son atelier-showroom se situe à Les Barils, dans l’Eure.
Je désire follement m'abonner au Billet Vert
#MULLIGAN
Comme un nouveau départ, l'ADGF vous propose notre rubrique MULLIGAN pour tout savoir des mouvements au sein des clubs.
Réparons d'abord un oubli avec l'arrivée d'Alexis BERTIN au Golf Blue Green de RUEIL MALMAISON (92).
Plus récemment, Fanny LABEIGT a pris la direction du Golf d'HUMIÈRES (60).
 
 
LE BILLET VERT VOUS SOUHAITE UN BON ÉTÉ
ET VOUS DONNE RV EN SEPTEMBRE !
PARLEZ-NOUS DE VOUS !
Vous êtes un acteur du golf en France, vous avez des choses à dire ? Le Billet Vert vous aidera à les exprimer !

lebilletvert@c-together.com 

Vous brûlez d'impatience de profiter de cette newsletter pour annoncer, valoriser l'image de votre marque auprès de nos 6 000 contacts qualifiés ?

On est d'accord pour vous aider :-)

Contactez-nous pour connaître les formats et tarifs que vous propose Le Billet Vert 

Le Billet vert est la newsletter mensuelle du golf business. Elle est droppée chaque mois dans vos boîtes mails aux alentours du 18. Ce numéro a été envoyé à plus de 6 000 destinataires, professionnels du golf, du sponsoring et de la communication, grâce notamment à la collaboration de la Fédération française de golf, PGA FranceUGolf, Bluegreen, l’Association des Directeurs de Golfs de France (ADGF) et l'Association Française des Personnels d'Entretien de Golfs (AGREF).

Le Billet vert n’a d’autre ambition que d’accompagner vos initiatives personnelles et de dresser avec vous, pas à pas, le constat d’un mouvement collectif en direction de la promotion du golf. Mois après mois, Le Billet vert gagnera en consistance grâce à vous, avec votre soutien, après ces premiers pas encore vacillants. Le Billet vert ne se fera pas sans vous. Nos informations nous sont précieuses, tout autant que votre partage : n’hésitez pas à inscrire tous ceux que vous aimez – ou pas – et à inviter les autres à adhérer à notre newsletter.

En attendant, n’oubliez pas de transférer Le Billet vert à vos collègues, clients, prospects ou amis impliqués ou intéressés par le business du golf. Ils peuvent s’abonner sur http://www.lebilletvert.com

Nous tenons à votre disposition nos tarifs de pub très raisonnables et souples. N’hésitez pas à nous les demander par mail : lebilletvert@c-together.com

Conformément à la règlementation RGPD, vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’opposition et de suppression des données vous concernant. Pour exercer vos droits, il vous suffit de nous adresser votre demande par mail à la même adresse lebilletvert@c-together.com

Antoine Robin                        Frédéric Pelatan
arobin@c-together.com           fpelatan@gmail.com
@TonioRobino                         @fpelatan






This email was sent to <<Email Address>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
come#together · 74 rue de Paris · Boulogne 92100 · France

Email Marketing Powered by Mailchimp