Copy
View this email in your browser
Newsletter mi-décembre 2018- #134
Retrouvez la programmation du mois de novembre / décembre de la Maison de l'international
Bernard Macret en visite en Arménie
Bernard Macret, adjoint au Maire en charge des solidarités internationales, s’est rendu en Arménie du 12 au 17 novembre 2018. Cette mission revêtait un double objectif : rencontre avec le Maire de Sevan pour réaliser un bilan des projets menés conjointement et organisation du 4ème séminaire politique franco-arménien qui se tenait les 15 et 16 novembre 2018 en Arménie.
Depuis 2006, les Villes de Grenoble et Sévan (Arménie) mettent en œuvre un programme de coopération dans les domaines de la santé, du tourisme durable et de la francophonie.  Une plateforme de mutualisation, la plateforme IRAPA (Inter-coopération de collectivités rhônalpines pour l'Arménie) s’est ensuite constituée avec les villes de Grenoble, Romans, Vienne, et le Conseil Départemental de l'Isère et leurs homologues arméniennes Goris, Sevan, Vardenis, et la Préfecture du Guegharkunik. Cette plateforme met en œuvre un programme concerté qui porte sur le soutien au développement social, culturel et touristique dans une perspective de développement durable des régions du Guegharkunik et du Syunik. Les actions de coopération portées par les collectivités locales partenaires visent au désenclavement et au développement durable de leurs villes partenaires arméniennes.
 
Bernard Macret s’est rendu en Arménie du 12 au 17 novembre 2018. Il a pu rencontrer son homologue arménien pour faire un bilan des projets menés dans les domaines de la santé, de la francophonie et du tourisme, dans la perspective de la mise en place stratégique des trois années à venir. Ainsi, différentes rencontres ont été organisées : temps de travail avec le responsable du bureau d’information touristique de Sevan (volet appui à la structuration d’un tourisme durable), rencontre avec la directrice de la polyclinique (volet santé du partenariat), visite à l’école des sports récemment équipée en panneaux photovoltaïques (projet énergies renouvelables), rencontre avec le club des jeunes francophones (projet francophonie). Puis, il a assisté au 4ème séminaire politique IRAPA sur le programme « Appui au développement d’un tourisme durable, facteur de développement local », qui avait pour objectif de réunir les élus et techniciens français et arméniens de la plateforme IRAPA. Ce séminaire a permis de réaliser un bilan technique du programme d’actions 2016-2018 dans le domaine du tourisme, d’élaborer une feuille de route pour le programme d’actions 2019-2021 et de présenter le bilan concerté des actions tourisme 2016-2018 de la plateforme. Sur la base de ce bilan, un programme d’action triennal pour les années 2019-2021 a été élaboré conjointement par les partenaires français et arméniens.
Portrait : Elisabeth Kiendrebeogo, service civique burkinabè à Grenoble
Originaire de Ouagadougou au Burkina Faso, Elisabeth Kiendrebeogo est arrivée en France en septembre pour effectuer une mission de service civique de six mois à la Ville de Grenoble. Pour la deuxième fois, des services civiques burkinabè sont accueillis à Grenoble pendant que des volontaires de solidarité internationale grenoblois se rendent à Ouagadougou pour des missions de plusieurs mois.
Les Villes de Grenoble et Ouagadougou sont partenaires depuis 1999 et échangent dans les domaines de la coopération institutionnelle, de la culture, de la lecture publique, de la santé, de l’environnement, de l’éducation au développement et de la coopération citoyenne. Avec un besoin et une envie de réciprocité !
 
Elisabeth Kiendrebeogo est née et a grandi dans la capitale du Burkina Faso, Ouagadougou. Après ses études, elle a travaillé auprès des populations démunies du quartier de Cissin de Ouagadougou, dans la structure « Initiative communautaire - Changer la Vie » qui agit sur quatre grands domaines : l’éducation, la santé, l’agro-écologie, la promotion socio-économique des femmes. Elisabeth occupait un poste de bibliothécaire avec un objectif de lutte contre la déperdition scolaire grâce à une approche participative et ludique avec les enfants d’écoles publiques. Au-delà de ses tâches de bibliothécaire, Elisabeth assurait également une mission d’animatrice dans le domaine de la santé. Après trois ans au sein de cette structure, elle a décidé de postuler à une offre de service civique à la Ville de Grenoble et, à sa grande surprise, c’est elle qui a été retenue !
 
A Grenoble, Elisabeth partage sa semaine entre trois lieux de travail : la Maison de l’International, les bibliothèques municipales Teisseire et Arlequin et le Planning Familial.
A la Maison de l’International, elle participe à l’accueil du public, ainsi qu’à la logistique des différents évènements qui y sont organisés. Dans les bibliothèques de la Ville, Elisabeth assure aussi bien le service public (prêts et retours des ouvrages, rangement, médiation dans les espaces) que des animations périscolaires avec les enfants du primaire (lectures de livres, jeux), des animations avec des enfants en crèche, dans les maisons des habitants, ou encore dans les instituts médico-éducatifs avec les enfants en situation de handicap. A travers toutes ses animations, Elisabeth tient particulièrement à transmettre un peu de sa culture burkinabè ; ainsi, elle fait découvrir des contes traditionnels aux enfants ou organise des jeux autour de la connaissance du Burkina Faso. Et les enfants le lui rendent bien, puisqu’ils la réclament les jours de la semaine où elle n’est pas en poste dans les bibliothèques ! Au Planning familial, Elisabeth assure des missions d’accueil, de mise en place de documentation et de participation à des entretiens avec des personnes cherchant des informations sur l’IVG, le mariage forcé ou le VIH.
 
Elisabeth est aujourd’hui à la mi-parcours de son service civique au sein de la Ville de Grenoble. Elle est très heureuse de son poste et des missions qui lui ont été confiées. Pour les trois prochains mois, elle espère pouvoir encore gagner en expérience, notamment en animation avec les enfants puisqu’elle souhaite poursuivre dans cette voie à son retour au Burkina Faso. Elle a également déjà quelques idées pour mettre en place des initiatives à Ouagadougou !
 
Et pendant ce temps, Tiphaine Auger, grenobloise, est affectée à Ouagadougou sur des missions équivalentes…Présentation à venir !


 
L'APARDAP fête ses 10 ans !
A l’occasion des 10 ans de la constitution de l’APARDAP en association, une soirée anniversaire a été organisée à l’Hôtel de Ville de Grenoble le vendredi 14 décembre. L’occasion de revenir sur ses missions.
L’APARDAD est une association grenobloise intervenant en Isère dans l’objectif de favoriser l’accueil et l’insertion des étrangers migrants. L’APARDAP mène plusieurs missions : le parrainage républicain des migrants, l’accompagnement des migrants via des permanences tous les mardis après-midi ou sur rendez-vous à la Maison des Associations le reste de la semaine, l’aide à l’hébergement transitoire, l’aide à l’insertion (cours de français, ateliers information, cours de théâtre, etc.) et la sensibilisation de l’opinion du grand public sur les migrations. Entre 2002 et 2008, l’APARDAP était un « groupe d’animation du parrainage de personnes demandant asile et protection à la France ». La structure s’est constituée en association le 26 mai 2008. En 2018, elle fête donc ses 10 années d’existence.
 
L’APARDAP a donc célébré cet anniversaire le vendredi 14 décembre à l’Hôtel de Ville de Grenoble. La soirée anniversaire a été un réel succès, plus de 300 personnes y étaient présentes ! Après l’ouverture de la soirée par Bernard Macret, adjoint au Maire en charge des solidarités internationales, et Patricia l’Ecolier, co-Présidente de l’APARDAP, l’accent a été mis sur les missions de l’association et notamment sur le parrainage républicain. Des parrains/marraines ainsi que des filleul.e.s ont ainsi pu témoigner de leurs expériences enrichissantes. Une table ronde composée d’Eric Piolle, Maire de Grenoble, Françoise Cloteau, Vice-Présidente déléguée à l’hébergement et aux gens du voyage à Grenoble-Alpes Métropole, ainsi que de membres des associations Médecins du Monde, de la Cimade, de l’3aME et de l’Apardap s’est ensuite tenue sur le sujet « Quelle ambition pour une ville accueillante ? ».
Quand Bollywood s'invite à Grenoble...
La deuxième édition de l’Indian Film Festival se tiendra à Grenoble du 27 au 30 décembre. Cet évènement présentera de nombreux films du cinéma indien. Des ateliers auront également lieu en marge de ce festival : danse bollywood, cuisine indienne ou encore henné !
Depuis 2016, l’association Indian Cinema Event permet de faire découvrir le cinéma indien aux Grenoblois. L’association propose une programmation hebdomadaire dans les cinémas La Nef à Grenoble et Mon Ciné à Saint-Martin d’Hères. Pour compléter celle-ci, l’association a décidé d’organiser un festival pour « renforcer la visibilité d’un cinéma encore peu connu, loin du cliché de cinéma à l’eau de rose lié à Bollywood », comme l’explique Sonia Rannou, Présidente. La première édition du festival a eu lieu en juin 2017. Du 27 au 30 décembre, la deuxième édition réunira une quinzaine de films de tous les genres et pour tous les publics : comédies musicales, courts-métrages, documentaires, cinéma d’art et d’essai, jeunesse, etc. Cette année, l’évènement sera aussi l’occasion de porter un focus sur le cinéma tamoul ainsi que sur l’actrice Sridevi récemment décédée. En marge des films diffusés, l’association organise des ateliers qui vous permettront de découvrir la culture indienne : atelier henné, atelier sari, danse, cuisine indienne (inscriptions via le facebook de l’association, attention les ateliers sari et henné sont déjà complets !).
 
Programme des films diffusés :
  • Monsieur de Nandita Das (en avant-première) : 27 décembre, 19h, La Nef
  • La saison des femmes de Leena Yadav : 28 décembre, 13h30, La Nef
  • Bajirao Mastani de Sanjay Leeal Bhansali avec Deepika Padukone et Ranveer Singh : 28 décembre, 16h, La Nef
  • The Songs of Scorpions (en avant-première) d’Anup Singh avec Irrfan Khan : 28 décembre, 20h, Mon Ciné
  • Hôtel Salvation de Shubhashish Bhutiani : 29 décembre, 13h30, La Nef
  • L’extraordinaire voyage du fakir de Ken Scott (ciné-goûter) : 29 décembre, 15h, Mon Ciné
  • Devdas de Sanjay Leela Bhansali : 29 décembre, 18h, Mon Ciné
  • Khumbh Mela de Pan Nalin (ciné-débat) : 30 décembre, 16h, La Nef
  • Manto de Nandita Das : 30 décembre, 19h, La Nef
  • Programmation tamoul : Kanaa, Seethakathi, Adangamaru (dates et horaires à définir)
 
Les projections auront lieu au cinéma La Nef (1 Rue Emile Augier 38000 Grenoble) et au cinéma Mon Ciné (10 avenue Ambroise Croizat 38400 Saint-Martin-d’Hères). Plus d’informations sur : www.indiancinemaevents.com
Bande-annonce du festival : https://www.youtube.com/watch?v=4zv_cxeShmY
Echanges entre élèves européens autour du sujet de la ville d'hier et de demain
Le projet « Villes d’Europe : miroirs d’hier et reflets de demain », financé par l’agence Erasmus+, met en relation 4 établissements scolaires de 4 pays d’Europe (France, Lituanie, Bulgarie, Roumanie) qui vont, au travers notamment de la mobilité des élèves, permettre d’échanger de bonnes pratiques en travaillant sur le thème de la ville, durant deux années. L’établissement français qui participe à ce projet est la Cité scolaire internationale Europole de Grenoble. La première mobilité a eu lieu du 26 au 30 novembre dernier : trois groupes d’élèves venus de Lituanie, de Bulgarie et de Roumanie ont ainsi été accueillis à Grenoble.
A l’occasion de cette 1ère mobilité, trois groupes venus de Lituanie, de Bulgarie et de Roumanie sont venus à Grenoble. Chaque groupe était constitué de huit élèves accompagnés par trois encadrants : deux professeurs et un représentant de l’établissement. La Cité scolaire internationale Europole de Grenoble les a accueillis et s’est occupée d’organiser leur séjour. Les participants, invités ou élèves grenoblois, ont pu travailler ensemble sur des activités pédagogiques articulées autour du thème du projet : « Villes d’Europe : miroirs d’hier et reflets de demain ». Ils ont également pu visiter différents sites de la Ville de Grenoble. Au-delà du démarrage concret du projet, cette première mobilité a permis aux acteurs de se rencontrer et d’établir les bases pour leurs futurs échanges.
 
Les prochaines mobilités se feront en Roumanie en mars 2019, puis en Bulgarie en septembre 2019 et enfin en Lituanie en février 2020. Tous les partenaires se retrouveront une dernière fois pour l'exposition finale en mars 2020 !
De Bruxelles à Grenoble : quelle politique énergétique ?
Sous l’impulsion de l’Union européenne, le Centre d’Information Europe Direct de Grenoble a publié une brochure sur le thème de l’énergie. Ce document présente à la fois la base théorique de la politique énergétique de l’Union européenne ainsi que des acteurs du territoire grenoblois qui bénéficient de financements européens pour la transition énergétique. Une belle occasion de présenter le territoire dynamique de Grenoble en matière d’énergie !
L’idée globale de cette parution est donc de développer la politique européenne de l’énergie et de voir comment elle se transpose sur le territoire grenoblois de manière concrète. La publication se scinde donc en deux grandes parties.
 
La première partie revient sur la politique énergétique de l’Union européenne, les financements et les objectifs et résultats associés. L’énergie est un véritable sujet prioritaire de la Commission européenne actuelle, notamment avec le projet de l’Union de l’énergie qui a pour objectif de disposer d’une « énergie sûre, abordable et respectueuse du climat » par une utilisation plus rationnelle de l’énergie en coordonnant la politique énergétique de l’Union européenne. Pour remplir cet objectif, des fonds européens soutiennent les projets de transition énergétique pour différents acteurs : PME, ONG, organismes à but non lucratif, jeunesse, chercheurs, agriculteurs, etc. La deuxième partie du document permet donc de découvrir des acteurs du territoire grenoblois qui sont les ouvriers directs de la politique énergétique et les bénéficiaires des financements européens. Huit initiatives sont ainsi présentées dans le document, comme par exemple le projet « Solaire d’ici : le solaire citoyen » qui est un projet citoyen de production d’énergie solaire photovoltaïque sur le territoire de la Métropole grenobloise, ou encore le Commissariat à l’Energie Atomique et aux Energies alternatives de Grenoble qui est un acteur scientifique majeur du bassin grenoblois conduisant des recherches sur les énergies renouvelables.
 
Cette brochure est à retrouver au Centre d’Information Europe Direct de Grenoble situé à la Maison de l’International et prochainement sur le site internet du CIED Grenoble : http://www.europedirectgrenoble.eu/

Copyright © *2018* *Ville de Grenoble*, All rights reserved.

Ville de Grenoble, 10 Boulevard Jean Pain, 38000 Grenoble, FRANCE

Vous recevez cet email car vous êtes inscrits à la liste de diffusion de la Direction de l'Action Internationale et Européenne de la Ville de Grenoble. Si vous souhaitez vous désinscrire de cette newsletter, merci d'adresser un email à eric.recoura@grenoble.fr